dimanche 16 octobre 2011

Profanation par les colons


video


Dans un contexte de politique agressive voulue par le gouvernement Netanyahu, l'escalade violente des colons s'intensifie.

Jaffa: des extrémistes juifs attaquent des cimetières musulmans et chrétiens
[ 08/10/2011 - 19:18 ]

Nazareth - CPI


Un groupe d'extrémistes juifs ont attaqué et profané, la nuit dernière, un cimetière musulman et un chrétien dans la ville de Jaffa, (Israël), où des tombes ont été profanées, des stèles brisées, laissant des graffitis racistes.
Selon des témoins palestiniens, un groupe de juifs ont profané, le samedi 8 / 10, les tombes de «Alcazachana" islamique et celui chrétien orthodoxe, et ils ont fracassé et vandalisé un certain nombre de tombes.
Ils ont souligné qu’en dépit de la profanation et la destruction des tombes, les agresseurs extrémistes sionistes ont laissé derrière eux des slogans racistes et injurieux, y compris "Mort aux Arabes" et "compte du projet de loi" qui sont souvent utilisés par des groupes de colons juifs dans les agressions contre les Palestiniens et leurs lieux saints et leurs biens.

A par cela, en Occident des êtres dénoués d'intelligence continueront a clamer "Israël est un État démocratique" ou comble de la bêtise : "Israël a le droit de se défendre".
Israël État démocratique ! Comme le dit si bien Hajo Meyer, juif allemand interné à Auschwitz par les nazis à l'âge de 19 ans : "Israël est un État démocratique pour les juifs et un État despotique pour les palestiniens".

Mais au-delà, est-on encore un État démocratique lorsque que l'on s'assoit sur les résolution de l'ONU et sur les Droits Humains les plus élémentaires ?




L’armée de l’occupation interdit aux agriculteurs de Toulkarem de récolter leur olives
[ 08/10/2011 - 12:23 ]

Toulkarem – CPI

Les autorités de l’occupation continuent leur guerre psychologique contre les agriculteurs palestiniens et leur interdisent le ramassage des olives… Elles ont interdit samedi matin les agriculteurs des villages de Ras, Kafr Sur, et Firaoun, situés au sud de Toulkarem d’accéder à leurs champs composés d’oliveraies et autres arbres fruitiers, derrière le mur de l'Apartheid. En effet lors de la construction du "Mur" comme très souvent, ce derniers séparait les cultures des villages et en interdisait l'accès ou alors il fallait demander un laissez-passer qu'a de très rares exception l'armée d'occupation leur accordait.

Les agriculteurs ont déclaré que les soldats de l’occupation ont bloqué les portes, les empêchant ainsi de récolter les olives.
Des sources locales ont rapporté que les soldats de l’occupation stationnés au niveau des portes d’accès près de Khirbet Jabara, Kafr Sur et l’ouest de Firaoun les ont sommés de quitter la zone et de retourner d’où ils venaient en raison de la fête juive.

Touts les événements, qu'ils soient religieux ou de quelque nature qu'il soient, sont l'occasion pour l'occupant d'empêcher les palestiniens de se déplacer y compris pour accéder à leur champs.  




Affrontements violents à Ras al-Amoud et Selwan
[ 08/10/2011 - 10:28 ]

Al-Qods occupée – CPI

La tension règne dans la région de Ras al-Amoud à al-Qods occupée, suite aux affrontements qui ont éclaté vendredi soir après une nouvelle provocation des forces de l’occupation envers les gens du quartier. Elles les ont empêchés de rentrer chez eux et ont bloqué les routes menant à la ville, à l’occasion de la fête juive « Yom Kippour ».
Suite à cela, les jeunes du quarter se sont mis à jeter des pierres et des bouteilles vides vers les forces d’occupation, ce à quoi elles ont riposté en utilisant des bombes à gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc.
Par ailleurs, des témoins oculaires ont rapporté que des affrontements ont éclaté vendredi après-midi entre les forces d’occupation près de Kfar Sur qui surveillaient la colonie de Ras al-Amoud. Ces troupes prennent fréquemment d’assaut cette région en prétextant que des enfants et des mineurs lancent des pierres sur les forces d’occupation et les colons.

C'est maintenant une habitude. Les fêtes religieuses juives sont prétexte a priver le citoyen palestinien de liberté. Ces privation ne se bornent à une difficulté de déplacement mais aussi à l'exercice du culte.
C'est-à-dire, que les forces d'occupation,  pour que les juifs puissent pratiquer le culte israélite  interdisent aux arabes de pratiquer le culte musulman.
On est-là, aux antipodes de la religion... ou tout simplement d'un État démocratique.   











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire