samedi 10 mars 2012

Les élus européens mènent grand-train


Dominique Garandet du BERRY REPUBLICAIN publie dans l'édition du 2 février 2012 un article tiré du livre de René Dosière, sur les dépenses Royales de Nicolas Sarkozy.
Dominique Garandet publie ici les dépenses d' l’Élysée, mais le livre de René Dosière porte sur les dépenses de l'ensemble du gouvernement.  

Par colère, par dépit, il m'arrive de qualifier la classe politique de truands, que nous ferions mieux d'élire des truands, cela aurait au moins le mérite d'être clair. En élisant des truands, nous ne pourrions prétendre à autre chose qu'être escroqués.
Ces hommes qui se disent, qui devraient être, des hommes d'honneur, pour lesquels nous votons se révèlent à nous pire que des truands, en effet ils utilisent la ruse, la fourberie, la sémantique, le mensonge, pour nous induire en erreur et ils drainent derrière-eux toute une multitude de petits esprits, issus, aussi bien de la politique que de l'économie, qui méprisent le PEUPLE et le prennent pour matière négligeable à qui l'on peut tout faire endurer, il faut reconnaitre que l'exemple vient de bien  haut...

Ils n'ont même pas le minimum de savoir vivre qui leur permettrait, surtout lorsque l'on est en crise, de ne pas demander au Peuple plus qu'eux-mêmes ne sont prêts a "donner", mais que pouvons-nous attendre de ces moins-que-rien cupides et faibles qui pensent qu'on les a élus pour leur enrichissement personnel. 

Le candidat à la présidence déclare dans ses meetings que les petites retraites ont augmenté de 25% en cinq ans ! Mensonge, un de plus. C'est le minimum vieillesse qui a augmenté et non les petites retraites. Minimum vieillesse, qui malgré cette augmentation non seulement ne permet pas de vivre, mais il se situe en dessous du seuil de pauvreté. Cette politique merdique n'est pas digne d'un pays riche comme la France, elle n'est pas digne d'une démocratie et si des êtres stupides le pensent, ils se trompent, et c'est dommage qu'ils n'aient pas l’intelligence de voir un peu plus loin que le bout du nez de leur orateur. Les moutons de Panurge n'ont pas d'autre ambition...
Ce gouvernement a  abrogé les pensions de réversion, mais il n'a pas dit comment feront les conjoints restés à la maison pour élever les enfants, si leur compagnon disparait avant ? l'époux survivant, n'ayant pas travaillé ou interrompu sa carrière se retrouvera sans ressources ou avec le minimum vieillesse, qui ne lui permettra de vivre décemment. Et je n'oublie pas les mesures du même style que ce genre d'hommes nous imposent à travers le monde.
Voila en quelques mots la politique mené par ces idéologues qui n'auraient jamais du avoir vu le jour. Le monde s’emporterait bien mieux.
A l'écoute des médias ont peut entendre ça et là des supportes de Nicolas Sarkozy déclarer qu'il préfèrent un Président qui se bat contre la crise que les chimères des uns et des autres, sans dire que les crises à répétition sont issues du système politique qu'il défend pourtant, contre vents et marrées. Nicolas Sarkozy, et il n'est pas le seul, est aux ordres de pouvoirs occultes comme celui, du groupe Bilderberg et face à ces truands on a besoin d'hommes politiques pragmatiques, mais surtout honnêtes. Je suis certain que le Général de Gaulle aurait dénoncé la politique mondialiste du Nouvel Ordre Mondial, prônée par le groupe Bilderberg, qui finalement ne rend service qu'a une toute petite minorité.
Le problème devant lequel nous nous trouvons c'est que ces êtres mineurs que nous élisons, pensent qu'en menant la politique "suggérée" par le groupe Bilderberg, feront partie d'un des cercles qui les mèneront à l’opulence, sans se rendre compte qu'il sont des marionnettes à jeter lors quelles ne serviront plus.




Je n'ai pas l'habitude de pleurer sur mon sort, bien au contraire. Retraité, qui après avoir travaillé depuis l'âge de 16 ans, ayant mes annuités complètes, si je n'avais pas la pension de réversion de ma défunte femme, je ne pourrais pas vivre décemment. Y compris avec la pension de réversion mes revenus sont à la limite du seuil imposable, normalement je devrais payer quelque 40 euros non recouvrables, après la suppression de la 1/2 par fiscale, mesure oh ! combien efficace, (des niches pour les "haut revenus", des niques pour les "smicards".) décidé par le gouvernement j'ai payé en 2012, sur les revenus de 2011, 174 euros d'impôts. Je n'ai droit a aucune aide sociale et je ne m'en plains pas, mais j'estime que s'il y avait des efforts a faire, il me semble, que cela aurait du venir d'en haut. 
Ces dirigeants n'ont pas voulu comprendre, qu'il aurait été un message fort envoyé aux français si les élites politiques économiques avaient montré l'exemple sur l'effort nécessaire a faire au lieu des cadeaux royaux qui leur ont été offerts, ou encore la permissivité accordée aux élites économiques, comme le droit de s'octroyer des centaines d'années de Smig en primes de tous genres. C'est dégueulasse... 
Bien sur que j'ai pu payer les 174 euros, mais mes revenus n'ont pas augmenté depuis 6 ans et par le biais de ces petits arrangements ils ont même diminué. Les fonctionnaires de catégorie "B" et "C" ont vu leur traitement gelé, quand au même moment les catégories "A" (ces énarques presque inutiles) voyaient, eux, leurs traitement et avantages augmenter. Mais les politiques se sont octroyé des indemnités, des augmentations. S'autorisent des dépenses somptueuses et ne parlons pas des grands patrons. A en croire leur train de vie on pourrait penser que la crise n'a jamais existé. C'est dégueulasse...


Nous pensons que les CRISES  sont la résultante inéluctable de notre système politique. Hé bien, nous nous trompons. Les crises à répétition sont la résultante de facteurs humains : la cupidité ; les taux variables ; l'utilisation de CRÉDITS privés par les Etats. 

  • La cupidité de ces caractères faibles, qui doivent valoriser leur importance.
  • Les taux variables, qui varient surtout en fonction des besoin du préteur.
  • Le financement des politiques Étatiques par des CRÉDITS privés. C'est l'Europe de Barrosso, élevé assidu de la mondialisation voulue par le "groupe Bilderberg" (Rockfeller & Rothschild...), qui a donné ses lettres de noblesse au crime que représente d'aliéner les Etats aux CREDIT privé. Et je rappelle que c'est M Dominique Strauss-Kahan qui initia ce crime en France sous le règne de M François Mitterrand. Vous pensez que cela est fortuit ? Que neni. M DSK est sioniste et le sionisme est une pièce essentielle de la mondialisation tel que nous la vivons. 

Comment avons-nous pour aliéner les NATIONS à la finance privé ? C'est un crime que seul des êtres sans état-de-conscience pouvaient y abonder. Des minus. Comment penser autrement quand, dès l'année prochaine, les intérêts de la DETTE sera le premier poste des dépenses de la nation. Autrement dit : nous ne pouvons pas assurer, crise oblige : les avancées sociales que le monde nous enviait et cherchait à atteindre ; le niveau scolaire, un des premiers au monde [...]. Mais nous pouvons financer, ces êtres inutiles, qui pensent  être sur terre pour faire de l'argent avec l'argent, qui veulent s'accaparer de notre travail, sans une goutte de sueur férir, juste en corrompant ces êtres que nous avons élus. Cela n'est pas la démocratie. C'est d'ailleurs pour cela que nous sommes obligés d'exporter cette démocratie par la force des cannons. 
Par ailleurs n'avez-vous pas remarqué que nous combattons tous les Etats qui ne favorisent pas cette démocratie !  
Exemple : 

  • En Tunisie, nous avons même proposé notre aide pour "mater" les manifestations pacifiques des populations,  le fantoche s'enrichissait sur leur dos, mais acquiesçait nos propres rapines.
  • En Egypte, pire encore,  étant donné que les USA finançaient cet Etat en contrepartie de sa "paix" avec Israël, et ne l'empêchait pas d'accaparer les richesses du pays.
  • En Libye, nous avons proposé notre aide, mais pour combattre le dictateur, qui ne permettait à nos élus de s'enrichir.
  • La Syrie, si en Tunisie les manifestations était pacifiques, en Syrie étaient  (et même s'il y avait des manifestants que nous pouvons qualifier de pacifiques) des soulèvements armés, avec armes à l'appui, mais au-de-là,  qui les avait armés ? La Syrie n'a pas fait la paix avec Israël, Il y a-t-il là une cause à effet ? De mon point de vue, sans aucune discussion possible.  

   Autrement dit, dès qu'une nation ne s'oppose au intérêts occidentaux, peut sans restriction, utiliser son peuple pour son enrichissement personnel, mais si son engagement est contraire  aux intérêts occidentaux, israéliens, là, oh crime de laisse majesté l'Occident doit punir ce ; terroriste, ce dictateur, ce despote...


On est si cons que ça ?   


Je ne sais plus qui a dit que : "le pouvoir corrompt" on pourrait croire comme on en a tous été les témoins, que cela consistait a jouir de petit avantages agrémentant la médiocre existence des hommes qui ne voient dans le pouvoir que les citoyens leur ont conféré qu'un moyen de biaiser la platitude de leurs sentiments. Mais au-delà de croire que l'on est sur terre pour parader son opulence, c'est en exploitant la misère des citoyens que leur déontologie obligeait à protéger, que ces minus s'accordent des passe-droits. 

Aujourd'hui la population terrestre accroit exponentiellement, et il est facile d’imaginer que les plus nantis veuillent conserver la position qui est la leur. Cette recherche de conservation de leurs acquis ne se fait plus, comme jadis les grands patrons, en "bons pères de famille"* où l'embauche d'un subalterne commandait, aussi, que l'on lui permettre d'exister, mais c'est a sont détriment que le nanti subsiste. Nos responsables politiques ne font pas forcement partie des nantis que je décris, c'est en favorisant, très largement, la conservation de leurs acquis et d'avantage, qu'ils s’imaginent pouvoir en faire partie. Et nous le voyons bien  dans la créations de structures devant régir les États, la Mondialisation, les Conflits, il y a toutes les composantes pour asservir les NATIONS, les POPULATIONS, y compris lors quelles, nous sont présentés, du moins au départ, comme un bien. 
Quel meilleur exemple que la mondialisation avec sa ribambelle d'institutions qui s’avèrent être de véritables outils de l'esclavages. Ou encore l'Europe des commissions qui rendent, tous les jours un peu plus, les européens à la condition d'esclave.  


Il y a-t-il une cause à effet avec mes opinions ? Dieu seul le sait.  

* En ces temps là des phalanstères protégeant les employés, plus tard  le Conseil de la Résistance imagina, sous de Gaulle, la Sécurité Sociale. Aujourd'hui sous prétextes de crises, qu'ils ces minus ont eux-mêmes imaginé, cherchent à détruire le plus beau fleuron de solidarité que l'homme n'ait imaginé. 





Bien entendu, nos républiques sont des démocraties, elles n'ont pourtant plus rien de commun avec le sens normalement accordé au vocable "démocratie"  (pour et par le peuple).
Les démocraties occidentales ne peuvent se comparer avec avec les Etats dit despotiques, il faut avouer, cependant, que la maxime :"cause toujours" des démocraties, par rapports a la maxime "taisez-vous" des dictatures, n'est plus suffisante pour décrire le savoir-faire, en matière de manipulation, et fourberie ou encore d'hypocrisie, de nos gouvernants.
Avec Nicolas Sarkozy, comme l'a fait l'Amérique du Nord avec G.W. Bush, Blair en Angleterre, Schröder & Merkel en Allemagne ou encore l'italien Berlusconi, [...] nous avons optimisé l'image que nous renvoyait le mot duplicité.



Vous ne me croyez pas, vous pensez  ce gars là délire, il prend ses lubies pour agent comptant...





Ce qui suit devrait, je dis bien devrait si vous n'avez de la mélasse à la place des neurones, vous éclairer sur la politique mondialiste, occidentale, européenne, française, qui se réalise au détriment des populations. Si pensez que la mondialisation, tel qu'elle nous est présentée, est un bienfait,  c'est que vous avez des intérêts personnels ou communautaristes, pensant sans doute comme le font les sionistes, que c'est le moyen de pérenniser un Etat illégal, ou  un moyen de vous enrichir facilement.  Mais vous n’êtes pas obligé de croire, qu'une volonté qui vous dépasse, permet aux véritables bénéficiaires de la mondialisation de poursuivre  le chemin fixé.  
Les cons c'est nous... 


Les députés grecs parmi les mieux payés d'Europe
Créé le 13-02-2012 à 08h59 - Mis à jour à 10h13      2 réactions
 
Par Donald Hebert
Les Grecs se serrent la ceinture depuis plusieurs mois, pas leurs représentants.
  inShare3


Un symbole. Les députés grecs sont encore parmi les mieux payés de l'Union européenne. Bien qu'ils aient adopté dimanche 12 février un programme actant notamment l'abaissement de 22% du salaire minimum – de 32% pour les moins de 25 ans-, des coupes dans les retraites et le licenciement de 15.000 fonctionnaires, ils ont refusé toute baisse de salaire jusqu'à maintenant, explique sur son blogJean Quatremer, spécialiste de l'Europe.
Un député grec touche chaque mois 8.500 euros nets, auxquels s'ajoutent 8.900 euros d'indemnités pour ses frais, ses participations aux commissions parlementaires, son logement et son bureau.
Et ce n'est pas tout. En décembre, 121 députés ont réclamé 250.000 euros chacun. La raison ? En Grèce, la Constitution stipule que le salaire des députés ne peut être inférieur à celui des présidents des cours suprêmes . Or, ces derniers ont obtenu que leur salaire soit aligné sur celui du président de la commission nationale des postes et communication, qui bénéficiait d'un traitement de faveur, selon Jean Quatremer.
Et ailleurs ?
Pour comparaison les députés allemands touchent 7.668 euros imposables, révèle le site Myeurop.info.
En Italie, l’indemnité a été réduite de 10% en 2006, gelée pendant six ans, et diminué à nouveau de 10% en septembre 2011 (pour les salaires de plus de 90.000 euros par an et de 20% pour ceux qui déclarent 150.000 euros brut par an). Les députés Italiens touchent un peu plus de 12.000 euros par mois. 
En France, les députés touchent "5.247 euros nets de salaire, 6.412 euros pour frais divers, 9138 euros pour payer des assistants, transport et téléphone gratuit", rappelle Jean Quatremer. Et ils ont refusé une baisse de 10% de leur salaire en novembre dernier.

C.Q.F.D. 
LES ÊTRES STUPIDES QUI RÉFLÉCHISSENT AVEC LEUR GLAND, PERSISTERONT A DIRE QUE NOS ELUS FONT CE QU'IL EST NÉCESSAIRE.
Jésus à dit : "le royaume des cieux appartiendra aux pauvres d'esprit..." cela devrait les consoler.



dimanche 4 mars 2012

Israël et les "40" voleurs...


Le silence assourdissant de la communauté internationale face aux crimes israéliens, répétés et répètes encore, est incompréhensible.
L'humanité n'a pas pu tomber si bas...


Ce qui peut consoler les palestiniens, ce qui peut leur rendre, un peu, justice, c'est que dans cinq, dix ans, nous aurons l'occasion, comme pour les juifs, de voir des films, des fictions, des livres [...] sur les crimes que l'État juif a commis en Palestine.
Cependant si l'omerta couvre cette histoire comme elle a couvert l'histoire d’Algérie de la colonisation en général, les criminels ont encore de beaux-jours devant eux. Il faut reconnaître aussi que les populations mondiales, plus au fait, des crimes commis, auront le courage, comme l'on fait les chasseurs de nazis, de demander des comptes... 

Rapport ONU : Exode de dizaines de milliers de Palestiniens dans la Vallée du Jourdain et mer Morte
[ 02/03/2012 - 13:12 ]

Gaza – CPI
Un rapport de l'ONU, met en garde la communauté internationale contre des projets de l’occupation sioniste visant à expulser définitivement les Palestiniens de la région du Jourdain et de la mer Morte. Le principe est, en soi, inhumain, mais l'utilisation  de la violence pour un l’exode forcée et s'approprier de leur terres, seul des $etres sans morale pouvaient le réaliser.

Selon le document publié par le Bureau de Coordination des Affaires humanitaires dans les territoires occupés, OCHA, et intitulé « Affaires humanitaires de la région de la Vallée du Jourdain et la Mer morte », si les autorités d’occupation permettaient aux Palestiniens d’utiliser seulement 3,5% des territoires interdits dans la Vallée du Jourdain, le rendement annuel serait d’un milliard de dollars.
Le rapport indique qu’environ 60 000 Palestiniens vivent dans la région de la mer Morte et la Vallée du Jourdain, mais 87% des territoires sont classés en zone C, soit presque la totalité du territoire qui leur est interdite. 
Il ajoute que cette superficie est presque entièrement réservée à des fins militaires, ou est sous le contrôle de colonies juives. Sans oublier que 7% de la région est officiellement classée en zone B (sous contrôle civil palestinien et militaire israélien), mais il est interdit de la développer car c’est une réserve naturelle depuis 1998, suite aux accords de Wye River entre l’Autorité palestinienne et le gouvernement de Netanayahu.
Le rapport a précisé que le quart des Palestiniens vivent dans la région de la Vallée du Jourdain et de la mer Morte dans la zone C, dont 7900 sont des bédouins et des bergers. 3400 d’entre eux résident en totalité ou en partie dans des zones militaires fermées, en étant confrontés à des menaces d’expulsion forcée, tandis que vivent dans cette région 9500 colons dans 37 colonies établies en violation du droit international.
Le document onusien souligne que  la menace d’exode forcée est causée par une combinaison de plusieurs facteurs dont la démolition des maisons, l’expulsion forcée des zones militaires fermées, et l’incapacité de répondre aux besoins de base en raison des restrictions sionistes importantes.

Le Conseil de l'UE. Suite II


Bonjour,

Je pense qu`après la douche froide de voir les députés français voter pour la dictature du MES, vous avez dû penser que la course était courue et que c'était perdu. Rien n'est moins vrai. 

Qu'est que le MES : "Un pacte de Stabilité dont le Parlement Européen sera absent"

Avec la ruse de la procédure accélérée de Sarko, Bruxelles n'a gagné qu'une bataille. Pour gagner la guerre, il leur faudrait encore beaucoup d'autres avis favorables dans les différents parlements de la zone euro. La très grande majorité ne s'est pas encore prononcée!



Ce que l'Europe de Barroso, Sarkozy, Merckel, Cameron et complices,  veut c'est mettre sous la tutelle, des banques, les Etats qui ne respecteront le "Pacte de Stabilité", seul voulu par eux et indépendamment de l'intérêt des citoyens européens. Jusque-là, cela irait encore, mais que ces Etats mis sous la tutelle des banques, qui de facto deviendront les seuls décisionnaires  est un forfait que seuls des vauriens pouvaient imaginer.  
Nous élisons des truands. Soumettre les peuples à la volonté de la finance, des banques, vaut largement ce qualificatif que seul des êtres dépravés pouvaient l’imaginer.  
La principale obligation pour une nation est de parvenir à l’autosuffisance alimentaire et plus généralement à l'autosuffisance simple. Nos Dirigeants adeptes de la mondialisation, cherchent à réaliser exactement le contraire,  stricto sensu. Asservir les populations est leur seul idéal et abandonner la souveraineté des États aux banques est dans la droite-ligne de cette philosophie que seul des truands malintentionnés pouvaient adopter... qui se fait appeler '"groupe Bilderberg" et dont la plupart de nos dirigeants actuels deviennent, par cupidité, leurs laquais. 

En fait, pour stopper la dictature à temps, tous les Européens ont intérêt à ce que le MES obtienne le moins de ratifications possibles! C'est pour cela que tous les Européens devraient écrire une lettre à chacun des députés ayant encore à voter! Si chacun reçoit un message signé par beaucoup de milliers de gens, au moins ils le liront!

Je lance une action à l'échelle de toute l'Europe avec une lettre collective qui pourra être signée par tous les Européens!!!

Une tâche gigantesque, mais composée de beaucoup de détails simples avec lesquels vous aussi vous pouvez aider. Car c'est bien beau d'être contre le MES, mais si vous voulez vivre encore dans une démocratie demain, mieux vaut retrousser les manches et vous servir de votre clavier mintenant! Sinon il faudra monter sur les barricades plus tard pour la reconquérir! Le temps qui reste est très court! Aidez sans attendre! Investissez au moins une heure. C'est pas trop demandé pour défendre la démocratie, non? Vous n'êtes quand-même pas de la même chair que ces minables députés qui disaient être contre, mais n'allaient pas voter?

J'ai préparé un aperçu de ce que chacun peut faire sur une page d'action spéciale. Je démarre l'action internationale à l'instant. Mes excuses que les fichiers pour réunir toutes les données ne soient pas encore très perfectionnés. Ça vient au plus tôt.


Je me démène sans relâche et c'est aussi pour vous! J'espère qu'en échange, je peux compter sur vous pour vous défendre aussi! Merci d’avance !!!

Meilleures salutations,

Rudo de Ruijter
Chercheur indépendant
Pays-Bas


Le candidat à la Présidence française Nicolas Sarkozy, dit d'un autre candidat : "qu'il ne se rend pas compte que l'on est dans un monde ouvert, qu'il n'a pas l'expérience nécessaire", et autres arguments de ce type, qui n'ont d'autre motivation que de discréditer le candidat, comme si lui même avait eu l'expérience nécessaire... Il faut cependant admettre que même s'il l'avait eu, il s'en est très mal servi, aggravant amplement tous les clignotants, qui étaient déjà très largement rosis.

La politique c'est présenter un projet fédérant la majorité de citoyens, en l'occurrence, de français. Dénigrer, discréditer un candidat ou son projet est à la porté du premier venu.

Faire avancer la France et par voie de conséquence la société française, devrait être la seule préoccupation d'un élu. L'élu qui aurait un fonctionnement népotique, c'est-à-dire, qui favoriserait sa famille, comme l'a fait M Nicolas Sarkozy ou un groupe particulier, fusse-t-il le parti politique du quel est-il issu ou un groupe socio/économique, ou encore se compromettre avec d'autres candidats auxquels il faudra faire des concession, ne mérite pas de faire de la politique, il est un homme qui se sert de la politique, pour s'enrichir ou enrichir ses proches.
D'autres l'on fait, s'est possible. Mais pourquoi devrions-nous l'accepter en France quand tout le monde s'accorde pour le dénoncer, lorsque d'autres états sont concernés ?

L'homme politique visé était M François Hollande, je ne suis pas sur qu'il soit l'homme de la situation, moins par ses capacités que par les accointances avec Israël et par conséquent le sionisme, qui est un rouage important dans la déconfiture annoncée de nos États, que prépare le groupe Bilderberg.

La seule priorité, après que l’État ait retrouvé sa souveraineté, est me semble-t-il, d'élire des hommes/femmes honnêtes. Un homme/femme menteur, bonimenteur, hypocrite, ne devrait avoir sa place dans une formation politique, le contraire signifie qu'il y a quelque chose de pourri au sein de nos institutions, françaises c'est un constat, européennes et internationales.