vendredi 16 mars 2012

Bombardements sur Gaza


Les médias français nous ont abreuvé, jusqu'à plus soif, sur les victimes qu'a fait l'armé syrienne (sans doute avec raison,mêmes'il s'agit d'une révolution) mais à part France-Inter je n'ai pas entendu/vu d'autre radio ou télévision parler des victimes que fait Israël a Gaza en particulier en Palestine en général. Si je mets au présent la phrase, c'est que l'acharnement israélien sur Gaza ou les colons juifs sur la Cisjordanie, est quasi permanent, sans compter le blocus sur Gaza, qui a lui tout seul mériterait que l'on juge pour crimes contre l'humanité tous les membres du gouvernement israélien.
Les nations ont très souvent les médias qu'ils méritent, cette phrase pour le moins sibylline, elle s'éclaire dès que l'on ajoute : que nous avons les gouvernants que nous méritons et par voie de conséquence influent ou laissent faire, en fonction de leurs seul intérêts.
Si les politiques pour se faire élire peuvent nous mentir aussi aisément c'est peut-être, que la majorité des français ne sont pas aussi intelligents qu'ils pensent l'être. Car c'est une évidence, si je prends le cas Sarkozy : qui n'a réellement favorisé, a part sa famille, qu'une très petite minorité, c'est pourtant une majorité qui l'a élu !


Diaporamas Gaza : 
Un an après 
Des criminels en liberté


          

Deux nouveaux martyrs dont un enfant élevant le bilan sanglant de l’agression à 17 martyrs
[ 11/03/2012 - 11:27 ]

Gaza - CPI

« Un enfant et un résistant palestiniens sont tombés en martyrs et 4 autres ont été blessés, aujourd’hui, à l’aube, le dimanche 11/3, après que l’aviation de l’occupation israélienne a pris en cible diverses région dans la bande de Gaza ».

Le Comité suprême pour le secours et d'urgence à Gaza, a déclaré que l'enfant,  Ayoub Amer Assalya (12 ans) est tombé en martyr, dimanche matin, et un autre a été blessé, après avoir été pris en cible, à l'est de Jabalia dans le nord de la bande de Gaza, par un drone de l’ennemi occupant. (Israël)

« Le jeune Salim Ahmed Dib, 24 ans, est tombé en martyr et deux autres ont été blessés à la suite du raid aérien », a déclaré Adham Abou Salmia, porte-parole du Comité suprême pour le secours et d'urgence, augmentant ainsi le résultat de l'agression depuis vendredi après-midi à 17 martyrs et plus de 30 blessés.

Des sources médicales ont déclaré au correspondent de notre CPI qu’Ahmed Deeb Salem (24 ans) est tombé en martyr et que son corps a été transformé en morceaux par le bombardement de l’aviation de l’ennemi occupant, au moment où les équipes médicales n’ont  pas pu l’arracher qu’après trois heures du raid, décrivant l’état des deux blessés comme modéré
En outre, les Brigades de Nasser Salah Eddine, l’aile militaire du Mouvement de la Résistance Populaire, ont annoncé que le martyr est un habitant du quartier de Cheikh Radwan à Gaza, confirmant qui est l’un de ses résistants, révélant que le raid d’un drone de l’occupation a pris en cible son groupe de résistants dans l’est  du quartier d’el-Zaytoun.
Selon notre correspondant, que le martyr est un  nouveau marié qui était parmi les 500 mariés qui ont participé dans le mariage collectif organisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports, jeudi dernier à Gaza.
En effet, les brigades de Nasser Salah Eddine, la branche armée des Comités de résistance, ont déclaré que l’un de leurs moudjahidines (combattants) a été légèrement blessé, alors que les autres se sont échappés d’une tentative d’assassinat après que l’aviation de l’occupant les a pris en cible, tard, la nuit dernière, à l'est de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza.

En ce qui me concerne et par rapport à l'expérience que j'ai du sionisme, ces attaques d'Israël contre Gaza trouvent leur épilogue dans l'action provocatrice visant l'Iran. Israël, c'est une évidence, cherche un prétexte pour attaquer les installations nucléaires iraniennes. ET il aurait suffi d'une simple provocation y compris verbale pour justifier, du point de vue sioniste, bien entendu, une attaque aérienne contre les installations iraniennes.  

Concernant les drones, l'action militaire israélienne est si arbitraire et si injuste, que sa propre population refuserait que ses enfants meurent pour une cause parfaitement injuste et criminelle. Ces drones permettent a ces dirigeants, au parcours pathologique, de satisfaire, comme les psychopathes, leur besoin criminels.      





Ihsanoglu condamne l'agression de l'ennemi occupant israélien sur Gaza
[ 11/03/2012 - 21:55 ]

Jeddah – CPI
Le secrétaire général de l'Organisation de la Coopération Islamique, le Professeur Ekmeleddin Ihsanoglu, a fermement condamné l'agression dangereuse lancée par les forces armées de l'occupation israélienne sur la Bande de Gaza, ce qui a abouti au martyre d'environ de 18 citoyens palestiniens, alors que plus de 30 autres ont été blessés, considérant que cette escalade militaire est un crime grave et une violation flagrante du droit international, menaçant la sécurité et la stabilité dans la région dans son ensemble.
Dans ses déclarations de presse publiées dans le département d'Information à l'organisation, le samedi soir 10/3, Ihsanoglu a tenu l'occupation israélienne responsable des conséquences de la continuation et l'escalade de ses agressions et les crimes de guerres commis contre les citoyens palestiniens.
Il a appelé les Nations Unies, le conseil de sécurité et le Quartet international à assumer leurs responsabilités et de forcer l'ennemi occupant israélien de respecter le droit international.



Bilan provisoire sanglant : 15 morts et 30 blessés dans l’offensive qui continue contre Gaza
[ 10/03/2012 - 22:01 ]

Gaza – CPI
Le nombre total, a ce jour, de martyrs dans l’offensive de l’occupation israélienne contre Gaza, depuis vendredi après-midi, a augmenté pour atteindre 15 martyrs et plus de 30 blessés dans près d’une vingtaine de raids sionistes.

Le haut Comité des urgences et des secours à Gaza a indiqué qu’un citoyen est tombé en martyr et deux autres ont été blessés dans le bombardement d’une camionnette par les avions de l’occupation, dans la région des tunnels à l’ouest de Rafah. Il a été constaté qu’il s’agit de Mehdi Abou Shawish des Comités de la résistance populaire.

Plut tôt, deux citoyens ont été légèrement blessés après que l’aviation sioniste a bombardé un site près des Tours Maqqousi à l’ouest de Gaza.
Dans le même contexte, quatre citoyens ont été blessés alors qu’ils participaient aux funérailles de sept martyrs de Gaza-ville sous les tirs de l’occupation, près du cimetière des Martyrs situé à l’est de Jabaliya (nord de la bande de Gaza).

Le correspondant du CPI à Gaza a rapporté que les forces d’occupation stationnées aux frontières est du cimetière des Martyrs ont ouvert le feu à la mitrailleuse en direction des citoyens qui effectuaient le convoi funéraire des martyrs. Quatre personnes ont été blessées et transportées à l’hôpital.
 
Une voiture bombardée Rue Salaheddin
Les avions de l’occupation ont ensuite bombardé, samedi à l’aube, une voiture civile dans la Rue Salaheddin à Deir al-Balah dans le centre de la Bande de Gaza. Un citoyen, Mohamed Ghomri, âgé de 26 ans, a été tué, et 4 autres ont été blessés mais leur vie n’est pas en danger. Cela a eu lieu après le martyre d’Ahmed Hajjaj qui a succombé à ses blessures subies lors d’un raid sioniste samedi à l’aube.

Le correspondant du CPI a indiqué que l’aviation israélienne a bombardé très tôt ce matin une maison appartenant à la famille Abou Samra dans la rue Hatiba de Beit Lahia, au nord de la Bande de Gaza. Deux citoyens des Brigades d’al-Qods ont été tués.
Les avions de l’occupation ont également tiré un missile vers une maison de la rue Yarmouk au nord de Gaza-ville, faisant 4 blessés dont un enfant.

Le mouvement du Jihad islamique avait précédemment présenté ses condoléances aux deux martyrs leaders, Saad et Motassim Hajjaj qui ont été tués dans un raid sioniste près du bâtiment du Conseil législatif à Gaza-ville.
Un bombardement d’artillerie avait précédé un raid sioniste qui avait causé la mort du combattant Shadi Siqali des Brigades d’al-Qods, la branche militaire du Jihad islamique, avec un autre citoyen qui a été blessé, tard vendredi soir.

Bombardement d’un immeuble résidentiel
Plus tôt, l’aviation israélienne a bombardé un immeuble habité à l’est de Gaza-ville, faisant deux blessés. Un drone (avion sans pilote) a tiré un missile vers l’immeuble de deux étages situé dans le quartier d’Al-Touffah, à l’est de Gaza-ville.

Adham Souriki, l’un des propriétaires de l’immeuble a affirmé que le bombardement a fait d’importants dégâts, et que grâce à Dieu, un massacre a été évité car le missile a atterri dans une partie de l’immeuble où aucun habitant n’était présent. 

Des sources locales palestiniennes ont indiqué que les ambulances ont pu accéder à l’immeuble bombardé et a transporté les deux blessés à l’hôpital Shifa.
Cette nouvelle offensive sioniste sur la bande de Gaza a commencé par l’assassinat qui a rompu le calme qui régnait sur l’enclave, en tuant le secrétaire général des Comités de la résistance, Zahir Qaisi, et son assistant le prisonnier libéré banni de Gaza, Mahmoud Hanani. Leur voiture a été bombardée par un missile tiré par un drone sioniste, et un citoyen a été blessé.
Plus tard, les forces d’occupation ont intensifié leur agression et ont lancé deux raids sur le quartier Shujaiya à l’est de Gaza, causant le martyre de trois combattants des Brigades d’al-Qods.
Peu avant minuit, les avions israéliens ont mené cinq raids ciblant différents sites de la bande de Gaza, et ils ont bombardé toute la côte est de la bande de Gaza par des obus d’artillerie, tandis que des navires de guerre ont bombardé la côte ouest.

La schizophrénie israélienne pense, sans doute, justifier ses crimes par le fait que l'aviation israélienne visait des membres des différents groupes résistants. Les psychopathes israéliens n'accordent pas au Peuple de Palestine le droit d'organiser la résistance. Mais leurs maladie délirante les empêche de raisonner.
En effet comment ces psychopathes peuvent-ils penser que leur politique peut engendrer autre chose qu'une résistance ?  

Solidarité islamique


Le manque d'honnêteté et la faillite du modèle occidental qui voudrait régir le monde est la principale cause du désordre actuel.

L'Occident a engendré le sionisme, non qu'il n'aurait pas existé, mais il lui donné ses "lettres" de noblesse. En effet, sans cette caution, disons morale, le sionisme n'aurait pas pu s'approprier de la Palestine. Tous ceux qui, honnêtes et au fait des innombrables complots sionistes et le plus important d'entre eux, le vote la résolution 181 de l'ONU sur la partition de la Palestine, qui par l'influence du Lobby juif américain, les USA se sont livré au chantage sur les pays du Tiers-monde pour qu'il votent la résolution.
Le conflit israélo/palestinien crée le terreau nécessaire pour que les musulmans se sentent solidaires de leurs coreligionnaires, et cela est tout a fait louable. Le terrorisme qu'il soit musulman ou occidental aurait existé, nous sommes d'accord, il faut reconnaitre cependant, que ce conflit attise les rancœurs et permet le recrutement des soldats du Djihad. Les pays occidentaux n'ont pas besoin de recourir à la lutte armé, au Djihad, du fait même qu'ils possèdent une armée, surentrainée et surarmée. Armée qui, nous l'avons constaté en Irak, Afghanistan, Afrique, Viêt-Nam [...]  tue aussi des civils. Je fais cette précision pour démontrer que la résistance musulmane est, sur ce point, l'équivalent des guerres dites "démocratiques" [...] fomentées par l'Occident. La différence se trouve uniquement dans le fait que d'un coté il y a une armé et de l'autre des francs-tireurs.
J'entends encore ce général israélien déclarant qu'une armée à le droit de tuer pas les francs-tireurs. Quel être intelligent peut affirmer une telle ânerie ? 


Les moyens employés pour tuer des êtres humains n'a, ici, que peu d'importance : que l'on soit tué par bombe au napalm ; au phosphore-blanc ou par une charge explosive.
C'est donc d'une totale malhonnête de prétendre qu'un moyen est plus légitime qu'un autre.
Les juifs immigrés en Palestine l'on fait par adhésion à l'idéologie sioniste, (disons une large majorité) ils ne sont pas conséquent ni innocents ni rédemptifs.
[Si Théodore Herzl, considérait que les juifs n'étaient pas assimilables dans les sociétés d'où ils étaient les ressortissants, c'est en grande partie la résultante de leur comportement. Cela est difficile à admettre, je ne donnerait donc qu'un seul exemple : "en Alsace, où au XIV siècle y eut des pogromes et l'incendie de maisons de juifs, avec les familles à l'intérieur. (je je n'approuve nullement, mais cet exemple me semble significatif, même si, je le répète, je le désapprouve totalement)  Les juifs, prêteurs sur gages, avaient dépassé très largement les taux d'usure admissibles au point que les autorités y compris les autorités religieuses juives durent s'en mêler, pour les ramener à la raison. Les juifs alsaciens on été accusées d'avoir  empoisonné des puits. Cela n'a jamais été prouvé. Cependant si les populations allèrent en ce sens c'est peut-être que les juifs avaient mauvaise réputation par l'exercice de ces taux d'usure. Cet exemple, s'il n'excuse rien, il esquisse ,un peu, les raisons de cette non intégration de la communauté juive dans les sociétés qui l'abrite. Le drame, comme le génocide des juifs par les nazis, c'est que l'ensemble de la communauté à payé pour les atavismes de quelques-uns. Aujourd'hui l'exemple, de la Palestine est encore plus flagrant, où sur des arguments mythologiques, cette frange de la communauté juive, s'autorise à spolier [...] un peuple auquel il ne POUVAIT rien reprocher. Le rabbinat suite aux persécution de juifs en Europe à adhéré à l'idéologie sioniste. De mon point de vue, une erreur grossière, en effet si les juifs, voulaient s'expatrier pour vivre en paix, dans  ce qui était pour eux : "la terre promise" il fallait le faire avec les populations autochtones et non à leur place. Là est l'erreur qu'a commis le rabbinat, lors de l’Assemblée ds Rabbins de France en 1923 à Strasbourg.]  
Si je dois me résumer, je dirais qu'il est tout çà fait logique et même souhaitable que la solidarité islamique, d'où quelle vienne, s'exprime sur toutes les formes et contrecarre les desseins malodorants de cet Occident, que je ne reconnais plus, et son porte-flingues israélien.


Jordanie : le parti du front de l'action islamique appelle à soutenir le peuple palestinien
[ 11/03/2012 - 12:39 ]

Amman – CI
Le parti du Front de l'action islamique en Jordanie a appelé les gouvernements arabes à soutenir le peuple palestinien dans la bande de Gaza, les exhortant à quitter cet état d'indifférence envers l'agression sioniste sur les Gazaouis.
Dans un communiqué publié le samedi 10/3, l'action islamique jordanienne a également appelé les peuples arabes et islamiques à s'attacher à la centralité de la cause palestinienne et à soutenir le peuple palestinien et ses forces résistantes sur le niveau politique et financier, saluant les factions de la résistance palestinienne et le peuple palestinien patient.
Le parti a appelé à mettre fin à cette indifférence, ne pas courir derrière le mirage du processus de paix, et à participer au projet de la résistance qui a toujours prouvé qu'il est le seul projet capable de frapper l'ennemi et de mettre un terme à son arrogance.
Il a souligné que l'ennemi sioniste a augmenté son arrogance et ses agressions après le soutien illimité fourni au chef de la bande criminelle, Netanyahu, de la part de l'administration d'Obama soumise aux exigences et demandes du lobby sioniste, lors de sa dernière visite à Washington.
Il a ajouté que le retrait quasi-total des régimes arabes dans le soutien des Palestiniens et l'attachement de certains côtés palestiniens aux choix des négociations au lieu de la stratégie de la résistance ont encouragé l'entité sioniste à intensifier ses agressions contre le peuple palestinien résistant et sa cause sacrée.




Le convoi "Miles of Smiles 10" est arrivé à Gaza
[ 11/03/2012 - 12:35 ]

Gaza – CPI

Le Convoi "Miles of Smiles 10 " est arrivé samedi soir 10/3, à la Bande de Gaza, via le passage de Rafah dans le sud de la Bande de Gaza.
Le convoi comprend 114 militants de nationalités arabes et européennes, qui resteront plusieurs jours à Gaza afin de fournir les aides apportées par le convoi.
Le convoi "Miles of Smiles" est l'un des convois qui a pu briser le sévère blocus sioniste imposé sur Gaza et atteindre le secteur assiégé 10 fois.
Ce convoi arrive dans un contexte d'escalade de violences sioniste sur la Bande de Gaza, où l'aviation sioniste a assassiné depuis vendredi après-midi 9/3, plus de 16 citoyens palestiniens, y compris le Secrétaire général des Comités de la résistance populaire, Zouhair Qaissi et le prisonnier libéré, Mahmoud Henani, et plus de 30 autres ont été blessés dans plus de 19 raids et bombardements sionistes.

Et enfin, qui est le plus terroriste ?

Palestine - 07-10-2010
Les Forces israéliennes d’occupation ont tué 7.407 Palestiniens, dont 1.859 enfants, depuis septembre 2000
Par Palestine Info
La Commission des Nations Unies pour les Droits de l’Homme décrit le droit à la vie comme le « droit humain ultime », et il est considéré comme le droit humain le plus important et fondamental. Malgré tout, les forces de l’occupation sioniste persistent à violer le droit des civils palestiniens à la vie par l’utilisation d’une force mortelle et excessive et par l’assassinat sous toutes ses formes en violation flagrante des dispositions de l’Article 3 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, des dispositions du Code de conduite pour les responsables de l'application des lois et de la 4ème Convention de Genève sur la protection des civils en temps de guerre.


jeudi 15 mars 2012

"L'eau n'a pas de frontières" Uzi Landaun ministre israélien


Uzi Landaun ministre israélien des infrastructures
"L'eau n'a pas de frontières"

Dans une région où les ressources en eau sont rares, Israël a dû développer des solutions pour irriguer son agriculture et alimenter sa population. (1)
La question de l'eau est  un enjeu majeur, non seulement pour Israël mais pour le monde entier. L'accroissement des populations, l'augmentation des standards de vie, ainsi que le réchauffement climatique ont rendu nécessaire le développement des solutions. (2)
Une des principales solutions est le traitement des eaux usées, Israël est le leader mondial en la matière, plus de 90% des eaux usées sont retraitées, notamment pour un usage agricole. (3)
Les critiques accusant Israël d'acaper l'eau sont Infondées. Il y a vingt ans, un accord a fixé les quantités d'eau allouées à chacun. (4) L'eau n'a pas de frontières  et dans une région qui en manque, il est de l'intérêt de tous de la préserver. Mais les palestiniens doivent assumer leur part de responsabilité, en apprenant par exemple a économiser l'eau, comme nous le faisons. (5) Nous respectons nos accords et attendons que les palestiniens en fassent de même. (6)

Israël montre ses rampes d'irrigation, mais s'abstient de montrer les puits artésiens que son armée obstrue, laissant les cultures palestiniennes sécher surplace... Il faut faire l'effort intellectuel suffisant pour comprendre qu'en Palestine il ne se passe pas un jour que Dieu fait, sans que des citoyens palestiniens innocents tombent sous les tirs de l'armée israélienne ou des colons juifs. Si l'on est pas prêts a admettre cela, on ne peut rien comprendre a ce conflit. Israël est un Etat illégal qui pour se maintenir  doit faire usage de sa force militaire sur place, il doit phagocyter nos instances démocratique et corrompre nos outils de communication. 


Cette vision des choses va au-delà d'une vision partisane, c'est une vision schizophrénique. Qualifier Uzi Landaum de menteur n'est pas approprié, cet homme croit réellement ce qu'il dit. Le prisme idéologique a travers lequel ces hommes s'expriment, est une vision altérée de la réalité. Une sorte de psychose délirante qui ne leur permet pas un raisonnement rationnel.
  1. Si Israël a pu développer les ressources en eau, il l'à fait au détriment des palestiniens.
  2. Comment peut-on augmenter un accroissement de la population, lorsque des juifs (hier d'Europe centrale, aujourd'hui de Russie ou...) viennent grossir les colonies. Quand au standard de vie, les colons juifs, les colons disposent de superbes piscines, alors que les palestiniens voient leurs récoltes dessécher sur place, par manque d'eau.
  3. Il est possible qu'Israël en effet, soit devenu le leader en matière de traitement des eaux usées. Cependant il y a encore 6 ans de nombreuses colonies placées sur des buttes déversaient leurs eau usées à travers la pente, polluant des cultures palestiniennes.
  4. La part palestinienne est ou était largement assumé, il n'y a pas si longtemps les colons juifs disposaient 350 litres par jour et par personne quand au même moment les palestiniens en disposeraient, eux, de 50 litres.
  5. Les palestiniens n'ont pas besoin d'économiser l'eau, l'armée et les gouvernement israéliens s'en chargent très largement. En bouchant les puits artésiens, en rationnant leur eau.
  6. le sionisme en général, Israël en particulier n'a pas une seule fois respecte la parole donnée. Jamais dans sa courte histoire Israël a respecté un traité avec les palestiniens. Il ne respecte pas les résolutions de l'ONU, la Convention de Genève, pourquoi dans ces conditions respecterait-il un quelconque accord, aujourd'hui ?

IL faut être stupide au-delà de l'imaginable pour affirmer : " que le mode de vie palestinien amène ces derniers a gaspiller l'eau." 
Les palestiniens sont, ici, comme les juifs du nazisme, les victimes impuissantes d'un pouvoir irrationnel. Et comme le dit Hajo Mayer, juifs allemand rescapé d'Auschwitz :"Israël est une démocratie, pour les juifs, une dictature pour les autres".

L'incompréhensible réside dans le fait qu'un pays, fusse-t-il illégal, puisse phagocyter, les gouvernements, les médias,  les instances européennes et internationales. Nous connaissons la capacité du sionisme à corrompre nos dirigeants cupides, il faut cependant reconnaitre que cela est insuffisant, tous les politiques ou dirigeants économiques ne sont pas tous des pourris.

Israël est aujourd'hui le seul pays colonisateur, qui mène une politique criminelle contre le peuple autochtone et pourtant il est toujours considéré comme la victime expiatoire de crimes dont les sionistes, eux-mêmes, y ont contribué.

D'après le ministre israélien des infrastructures, l'eau n'a pas de frontières. Il faut reconnaitre, cependant, qu'il n'y a pas que l'eau qui na pas de frontières. L'État d'Israël, non plus, puisque les siennes sont a géométrie variable en fonction de la permissivité occidentale les y autorisant, les colonies, Gaza, la judaïsation de Jérusalem etc..., en sont les témoins.
Si Israël avait des frontières clairement établies, il devrait s'y conformer. Or, les visées sionistes sont le grand-israël, mais quelles sont les frontières du grand-israël ?   

Le conflit du Proche-Orient est le terreau où prend naissance le terrorisme dit musulman et son impunité envoie un message à tous les despotes de la terre. Et si nos dirigeants laissent faire c'est qu'ils y trouvent leur compte. Il ne vient à l'idée de personne de penser que la mansuétude qu'ils témoignent à ces criminels serait empreint d'une quelconque justice.

De Martin Buber, philosophe juif, s’adressant à Ben Gourion, mars 1949.
 « Nous devrons affronter la réalité qu’Israël n’est ni innocent, ni rédemptif. Et qu’à sa création et dans son expansion, nous, en tant que Juifs, avons crée ce dont ce dont nous avons historiquement souffert, une population de réfugiés en Diaspora. »


Très souvent, pour ne pas dire toujours, les palestiniens y compris les plus radicaux parlent des israéliens ou des colons juifs en les nommant ; "sionistes" pour ne pas faire l'amalgame entre les juifs respectables et les juifs psychopathes adorateurs de l'idéologie sioniste. C'est dire si les habitants de Palestine ont une vision bien plus correcte, que la plupart des juifs venus, principalement, d'Europe.
Alors, vous comprendrez ou vous ne comprendrez pas, que quand j'entends des soi-disant intellectuels français ou des dirigeants israéliens parler des palestiniens comme s'il étaient responsables des malheurs juifs, j'ai, la spécialité dijonnaise qui me monte au nez, et je me dis il n'est pas possible d'être aussi con...



 

mercredi 14 mars 2012

Alain Minc : "l'euro ne peut pas mourir"






Alain Minc : "l'euro ne peut pas mourir", c'est aussi lui qui a théorisé et popularisé l'idée que Nicolas Sarkozy "jouait gros" sur le maintien du triple "A".

Conseiller de l'ombre de Nicolas Sarkozy (juif, ce qui ne regarde que lui, sioniste notoire ce qui nous concerne), pour tous ceux attachés à la démocratie, à la justice, ne peuvent accepter les manipulations éhontés de ces personnalités pro-sionistes. Il ne faut donc pas s'étonner  que : Jean-François Copé (juif, ce qui ne regarde que lui, sioniste notoire ce qui nous concerne), se retrouve à la tête de L'U.M.P. ; Christian Jacob, (juif, ce qui ne regarde que lui, sioniste notoire ce qui nous concerne) se retrouve, lui, président du groupe U.M.P. de l'Assemblée Nationale.  Voila donc le principal parti de la majorité, phagocyté, verrouillé, comme aime le faire le sionisme. Le gouvernement est paré, de toutes ses illuminations, pour absoudre les crimes israéliens et dénigrer les pays qui n'agréent la politique israélienne ou peuvent représenter un handicap pour les intérêts israéliens.   
Rien d'extraordinaire à cela, les Etats-Unis en ont fait l'expérience avant nous. Les lobbys sionistes et pro-israéliens sont si puissants qu'ils influent sur la politique Etrangère américaine, principalement au Proche et Moyen-Orient, mais plus largement partout où l'intérêt israélien est en jeu.

Il est envisageable que le citoyen lambda soit loin de toutes ces subtilités, mais lorsque l'on a étudié le sionisme depuis sa création, lorsque l'on suit la politique hégémonique d'Israël en Palestine : politique d'assassinats ciblés ; d'exactions, commises aussi bien par l'armée israélienne, que par les colons juifs, protégés par elle ; de spoliation à grande échelle des terres palestiniens mais aussi de leurs biens ; les bombardement des populations civiles ; les emprisonnements abusifs, dits administratifs, de palestiniens et de députés palestiniens, a qui l'on ne peut rient reprocher ; les terres arables palestiniennes arasées par les engins militaires, n'ayant d'autre but que de détruire les cultures ; l'arrachage d'oliviers par les colons protégés par l'armée ; les innombrables difficultés de déplacement ; la fermeture de passages empêchant les paysans d'aller à leurs champs ; la fermeture de puits artésiens par l'armée ; la démolition de l'habitat autochtone sous des prétextes apocryphes ou fallacieux ;  etc... etc...
La diabolisation de l'Iran par Israël est significative des manipulations que cet Etat exerce sur tous ceux qui n'acceptent pas sa politique hégémonique.  L'Iran n'a pas été à l'origine, dans l’ère moderne, (2 000 ans) d'aucune guerre, Israël créée depuis un peu plus de 60 années n'a cessé d'agresser les palestiniens, mais aussi les Etats limitrophes.
L'Egypte, la Syrie, la Jordanie on déclaré, s'est vrai, la guerre à Israël. Cependant, rappelons-nous,  que cette agression faisant suite à la non acceptation de la résolution 181, qu’Israël obtint  grâce au chantage des USA sur les pays du Tiers-monde, chantage imposé par le Lobby juif. Résolution 181 rendue de facto illégale, en conséquence s'est bien Israël (les juifs) qui en est à l'origine. 
Si le Président iranien est provocateur (en paroles), les autorités israéliennes même très policées,  restent  des va-t'en-guerre, des agresseurs, que seul les complots avec nos dirigeants corrompus,  permet l’absolution.





La toile d'influence, que les juifs pro sionistes ont su tisser, est si importante qu'ils peuvent contrôler la plupart des pays occidentaux.(Les lois, il a bien fallu que quelqu'un les propose, il a bien fallu que quelqu'un les vote)
Comme le dit le Général de Gaulle : " les juifs font partie de l'élite mondiale, sont des gens instruits ". Mais cela ne devrait pas leur permettre, ni de contrôler les États à leur détriment, ni user de cette influence pour absoudre les crimes que d'autres juifs commettaient en Palestine, ni d'autoriser le fonctionnement népotique qui est le leur. Les uns dénigrant tout concept pouvant porter atteinte aux intérêts israéliens, les autres serrant l'étreinte autour de nos institutions..., quelles soient politiques ou économiques.

[ Personnellement, j'espère que les juifs, ou plus exactement la frange la plus arrogante, aura compris que les crimes commis contre l'ensemble de la communauté a comme origine leur propre comportement. ]


Il est alors facile d'établir des ponts entre tous ce magma de psychopathes pro-sionistes qui œuvre pour l'impunité de l’État illégal, qu'est Israël, en adhérant à la vision globaliste du groupe Bilderberg, dont Rockefeller et Rothschild  sont les chantres de mondialisation qui nous exprime, chaque jour un peu plus. ET si vous êtes, tant soit peu attentif, vous admettrez que nous en faisons les "frais".
Je me répète, mais il me semble nécessaire de l'écrire à nouveau : [La résolution 181 voté le 16 novembre 1947 par l'Assemblée Générale de l'ONU sur la partition de la Palestine, le fut par le chantage des USA sur les pays du tiers monde. ] ce qui en droit, rend de facto, la résolution nulle et non avenue. 
Il est donc aisé d'imaginer les efforts qu'il faille faire pour pérenniser cet État. Phagocyter : les gouvernements, les populations  par l'intermédiaire des Médias [...]

Autre conseiller de l'ombre, Jacques Attali (juif, cela ne regarde que lui, sioniste cela nous concerne) le fut sous la Présidence de Mitterrand, le Président de la Banque européenne pour l'investissement à l'Est, tombé à l'eau depuis, en effet au lieu d'investissement à l'Est il investit dans un Siège Social digne du plus grand Tsar qui "avala" une grande part des capitaux. Une erreur est toujours possible, mais lorsque l'on se prévaut d'autant de titres, la suspicion est admise ou alors il faudrait reconnaitre comme s'est souvent le cas, que ce genre de personnages obtient ses nominations non pour ses qualités intrinsèques mais pour des raisons qui nous échappent.
Jacques Attali est juif, cela ne regarde que lui, cependant conseiller de François Mitterrand, est-on ou non en droit de se demander comment se fait-il (Comme Sarkozy) que le Président français abonde et absout les crimes que commettent les gouvernements israéliens ? 

Autre conseiller, cette fois financier : Matthieu Pigasse (juif, cela ne regarde que lui, Sioniste cela nous concerne.) chargé de la fonction de conseiller dans la médiation  entre la Grèce et les banques.  
La Grèce soutient, plutôt, la Palestine, il ne faut pas s'étonner dans ces conditions des tergiversations de la politique grecque. L’Espagne aide les palestiniens, l'Irlande, la Suède, la Norvège, sont contre la politique israélienne. Dès États en difficulté il n'y a que l'Italie et la France qui abondent dans le sens du sionisme. Il y aurait-il une cause-à-effet avec leur collaboration, pendant la Deuxième guerre mondiale, avec le nazisme ? [...] 


C'est Alain Minc qui conseille à Bruno Roger de le recruter à la banque Lazard en 2002.
Nommé associé-gérant de la banque en 2002, il prend la tête de l'activité « conseil aux gouvernements » en 2003, devient en 2005 directeur du marketing, puis vice-président de Lazard Europe l'année suivante et enfin co-directeur général délégué de Lazard France en septembre 2009.


Nous savons que ce sont ces établissements de "placements" "d'investissements", mais surtout de recherche rapide de plus-value (dont très souvent ses clients en sont les dindons de la farce) établissements qui sont la part visible de la déroute économico/financière des États. Comment dans ces conditions il peut se trouver un État "démocratique" pour faire appel a un établissement souteneur du sionisme, noyau dur du Nouvel Ordre Mondial et à l'origine de son désordre, comme conseiller d'une Banque publique d'investissement ?

L'exemple de Jacques Attali, et la Banque d'investissements pour les pays de l'Est (n'a pas été suffisant ) où les principaux bénéficiaires de cette "belle idée" ont été : lui-même et ces copains...  On nous prend pour des ovins à qui ont tond la laine directement sur le dos, sans nous demander notre avis.

En langage populaire cela s'appelle : " se tirer une balle dans le pied ", mais nous savons tous, aussi, que quelque soit l'arnaque et les arrangements ce sont les populations qui payeront.
Nous ne pouvons plus permettre que nos États soient à la merci de ces truands

Qui peut encore douter du danger que représente pour une nation, un fonctionnement népotique, a ce point étendu ?



Je ne vous parlerait de l'association, pro-sioniste C.R.I.F. qui a comme  mission première d'influencer, y compris de corrompre, des personnalités françaises pouvant  œuvrer dans l'intérêt d'Israël. Les médias n'étant pas exempts, vous pouvez partir du principe que les informations distillés  par ces médias, avec un taux d'erreur de 10%, sont fausses, incomplètes ou carrément manipulatrices.
Cependant, il faut admettre qu'il serait nécessaire d'être correctement informé pour pouvoir affirmer que telle ou telle information est fausse, incomplète et quelles manipulent les citoyens français. Mais comme c'est l'omerta la plus complète sur les crimes que les juifs commettent en Palestine, le citoyen lambda ne peut être au fait de ces crimes.
J'emploi volontairement le vocable "juif" car en effet, il s'agit de l'armée israélienne, mais surtout de colons juifs, venus d'Europe, principalement de Russie et qui n'ont jamais habité Israël, ils ne sont donc pas israéliens, même si les gouvernements israéliens les protègent et les considèrent comme israéliens. La 4e. Convention de Genève, qui régit les conflit armés, interdit à un Etat occupant d'amener de ses ressortissants ou d'y tirer profit de cette occupation. Mais nous savons aussi qu'Israël s'assoit dessus, comme il s'assoit sur les résolutions de l'ONU, des Droits Humains les plus élémentaires... mais, M. Alain Minc, les personnalités scolastiques et journalistes de brocante, tous  hypocrites, ne le disent pas.      

Bon revenons à nous moutons, M Minc dit : "Après 50, on ne change plus. Le tempérament de Sarkozy est l'action". Possible, mais l'attitude d'un Président, ne peut être celle-là, autant, par le respect qui est du à la fonction, que par son fonctionnement népotique qui a été le sien, accordant des postes stratégiques, moins par la valeur du candidat, que par les liens de complicité.
Dans son interview Alain Minc dit tout en son contraire, à l'entendre il n'aurait que proposé d'excellentes solutions et celles qui ont "raté" c'est qu'il n'a pas été écouté.
Alain Minc a dit aussi : "La menace la plus grave pour l'équilibre mondial n'est pas l'euro, c'est l'Iran. A force d'être provoqué, Israël peut répliquer et frapper.  C'est une question d'identité et de survie pour un pays qui, considère que, dans la région, il ne peut y avoir d'autre bombe nucléaire que la sienne."

Comment est-il possible qu'un conseiller de la Présidence française soit l'auteur de tant âneries ? " Israël se considère donc, qu'aucun pays autre que lui, ne peut posseder de bombe nucléaire !. Cette interview au demeurant sans grand intérêt dans son ensemble, trouve là, sa finalité, sa réelle motivation, diaboliser l'Iran. Et si Armadinejad provoque dans ses déclarations, il ne fait de victimes. Israël vient de bombarder Gaza, et fait une vingtaine de morts pour tester la réaction et provoquer l'Iran. Et nous voyons bien que le niveau des provocations ne sont pas les mêmes, d'un coté des mots de l'autre des victimes, sans que la déloyauté de tous ces fourbes, pro israéliens, juifs ou non, s'en trouve affectée.

Au Moyen-Orient le pays qui a signé les accorts de l'AIEA, de non prolifération, c'est l'Iran et non Israël, pourquoi dans ces conditions Israël et ses suppôts s'acharnent-ils a empêcher l'Iran a accéder au club des puissances nucléaires ?    
La volonté d'Israël à bombarder l'Iran, l'est moins pour ses recherches nucléaires, que par sont opposition à sa politique. C'est une politique hégémonique mais surtout criminelle, qu'Israël mène en Palestine. Et si jusqu'a présent aucun pays ne pouvait s'y opposer, l'Iran en possession de la bombe nucléaire aura son "mot-a-dire".
Georges W. Bush a attaqué l'Irak pour y apporter la démocratie ! qui peut croire cela ?
Tous ceux qui, un peu informés, savent que ce sont les "faucons" (américains pro-sionistes, voulant régler les problèmes du monde par la manière forte et les lobbys juifs) qui voulaient punir Saddam Hussein pour l'aide qu'il apportait aux familles de kamikazes palestiniens, le reste...  Le cas actuel de l'Iran est la copie conforme des motivations des "faucons". Punir l'Iran pour le soutient qu'il apporte a la Palestine.

Bombardement israélien au "phosphore-blanc" interdites sur les populations 
par la 4e CVonvention de Géneve.


Il y a quelques jours Laurent Fabius (juif, cela ne regarde que lui, Sioniste cela nous concerne) tenait le même discours, de tribun sioniste, sur le danger que L'Iran ferait courir au monde !!!


Le sionisme a toujours dénigré, diabolisé, sa future victime. C'est a dire qu'il a inculqué chez des êtres faibles les raisons pour légitimer le crime à commettre. Nous sommes là, dans la droite ligne de ce que Théodore Herzl a depuis 1896, toujours préconisé.
Les colons juifs avancent des énormités comme s'approprier des terres palestiniennes au motif que : " Dieu les leur a données !" Excusez du peu...

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou déclare le 23 février 2012 : " L'Iran est le plus grand exportateur de terrorisme du monde et menace l'équilibre mondial".
Le Président de l'Iran M.Ahmadinéjad déclare : "Si vous utilisez le langage de la force, je vous dis clairement, la nation iranienne ne capitulera jamais" 
C'est donc, que toute cette intelligentsia pro sioniste, juive ou non, ont porté la déloyauté a son point culminant, ils ont optimisé la signification du mot manipulation.      

Ce que je crois, c'est que les malheurs qui émaillent l'historiographie de la communauté juive toute entière dépendent du comportement de quelques-uns et dont l'ensemble des juifs en ont a souffrir. Y compris s'il ne se sont appelés sionistes qu'en 1897.  Les mythes de la religion juive doivent rester des mythes et on ne peux pas considérer les autres humain comme matière négligeable, que l'on soit ou non le peuple élu.
La dictature que les juifs imposent au reste du monde n'est pas acceptable, quelle soit brutale comme le fait le sionisme et Israël ou insidieuse comme le font les lobbys juifs a travers le monde.



Blida Eveil, écrit : "Avec la  loi FABIUS-GAYSSOT du 13 juillet 1990 qui permet de punir de lourdes amendes les journaux nationalistes et de les étouffer, le Français est devenu un étranger dans son propre pays".

C'est surement avec raison que les autorités israélites demandent, par l'intermédiaire de l'intelligentsia favorable au sionisme, a ces élus à qui nous avons fait confiance, que : toute déclaration ou écrit pouvant être, à tord ou raison, assimilé à une provocation ou a connotation raciste, (même si c'est l'antisémitisme qui est plus spécialement visée) soit justiciable. La difficulté consiste a faire la différence entre un débat d'idées et un discours raciste. Et si des idées s'opposent, le qualificatif raciste ne concerne que celui qui dénigre un homme pour ce qu'il est et non pour ce qu'il fait. Ne pas être d'accord avec une idée ou idéologie, est la liberté propre de l'homme. A contrario le raciste dénigre un homme, une entité, pour ce qu'il représente, pour être ce qu'il est.
Cependant, j'admets volontiers que les élites juives dénigrent quasi systématiquement tout concept ou Etat qui pourrait porter atteinte aux intérêts israéliens, parfois en pure schizonévrose.
Ne pas être en accord avec les juifs pro sionistes, n'est pas du racisme. en effet les juifs immigrant en Palestine (aujourd’hui, grâce à l'incurie ambiante, Israël) ne sont ni innocents, ni rédemptif. 
Dans ces conditions, sommes-nous en droit de dire que nous n'avons pas élus nos dirigeants pour qu'ils favorisent à nouveaux des criminels après leur lâcheté, pendant la Deuxième guerre mondiale, incapables a protéger les vrais Juifs, (non les criminels sionistes) dont aucun dirigeant de cette époque ne pouvait ignorer (après la 1r Congrès sionisme mondial de Bâle en 1897) la politique que voulait mener le sionisme en Palestine.

Sommes-nous en droit de demander que tout propos contraire à la bonne séance qu'il devrait y avoir entre les hommes soit justiciable ?
Sommes-nous en droit de refuser toute mesure qui voudrait rendre l'homme à la condition d'esclave soit justiciable ?

Très souvent les juifs extrémistes opposent les crimes commis ça et là dans le monde pour justifier les c rimes que commet Israël. Les plus raisonnables opposent les crimes commis à leur encontre pour tenter de justifier leur propres crimes. 
Ils pensent que l'on peut justifier des crimes par d'autres crimes, que si ça-et-là des dictateur, des criminels, peuvent commettre leurs crimes, Israël doit pouvoir les commettre aussi. Mais s'abstiennent de préciser que les criminels  des Balkans, par exemple, sont jugés et condamnés. Pourquoi les criminels juifs restent impunis ? Pourquoi les Juifs ont le droit de dénigrer qui -pourrait-, je dis bien pourrait, porter atteinte à leur intérêts sans risquer d'être, comme ils le demandent pour les autres hommes, justiciables ?          







mardi 13 mars 2012

Licenciements reportés après mai 2012 !!!


L'UMP DEMANDE AUX PATRONS DE LICENCIER APRÈS MAI 2012 !!!
Le cynisme du gentil Xavier Bertrand n'a pas de limite... une amie m'a envoyé ce papier de Challenges qui nous explique que "Mr Bertrand se démène pour que les entreprises décalent leurs plans sociaux après les élections"... Cool. En effet, cela ferait mauvais genre, des licenciements juste avant le premier tour, lisez ça: "Alexandre Bompard (Fnac) ou encore Luc Oursel (Areva) ont reçu des instructions pour repousser de quelques mois leurs projets de licenciement. La Fnac, qui a fait part de son intention de supprimer 500 postes (dont 300 en France) en janvier dernier, a été priée de ne pas aller au-delà pour le moment. Idem pour le groupe Areva qui projetait de se délester de 3.000 emplois dans l'Hexagone"... Rendez vous sur le site ci après. Et si l'UMP votait une loi pour interdire de licencier dans l'année présidentielle ?

http://www.challenges.fr/elections-2012/20120215.CHA3306/bertrand-se-demene-pour-que-les-entreprises-decalent-leurs-plans-sociaux-apres-les-elections.html
Pascal SIMONIN



Bertrand se démène pour que les entreprises décalent leurs plans sociaux après les élections
Par Fanny Guinochet ; Créé le 15-02-2012 à 16h40 - Mis à jour à 17h25      Réagir





EXCLUSIF Les patrons de la Fnac et d'Areva ont reçu des instructions pour ne pas durcir leurs projets de licenciements. PSA et Renault ont promis de ne rien annoncer avant le mois de mai.
Le ministre du Travail à pôle emploi, le 27 décembre 2011. Xavier Bertrand est parvenu à convaincre plusieurs grandes entreprises d'attendre la fin de la période électorale pour annoncer leurs plans sociaux. FRANCOIS NASCIMBENI / AFP


Le cabinet du ministre du Travail, Xavier Bertrand fait le forcing auprès des patrons pour éviter les plans sociaux. En cette période électorale, l’ex-secrétaire général de l'UMP qui n’a pas envie que les chiffres du chômage, déjà très élevés, ne se dégradent encore veut calmer le jeu d’ici aux élections.
Ainsi, Alexandre Bompard (Fnac) ou encore Luc Oursel (Areva) ont reçu des instructions pour repousser de quelques mois leurs projets de licenciement. La Fnac, qui a fait part de son intention de supprimer 500 postes (dont 300 en France) en janvier dernier, a été priée de ne pas aller au-delà pour le moment. Idem pour le groupe Areva qui projetait de se délester de 3.000 emplois dans l’Hexagone.
Dans le secteur automobile, le couperet tombera après le mois de mai
Les constructeurs automobiles ne sont pas en reste. PSA avait à l’automne annoncé une réduction de la voilure. Sur les conseils de la rue de Grenelle, le groupe ne fera aucune communication qui puisse inquiéter les salariés d’ici à mai 2012.
Chez Renault, les relations avec l’Etat –actionnaire à hauteur de 15%- sont plus complexes, mais les mesures d’économie évoquées fin décembre par Carlos Tavares, le DG du groupe, sont repoussées de quelques mois. Elles devraient prendre effet au second semestre et non au premier comme prévu à l’origine.
Les dirigeants ont bien compris que le timing ne leur était pas favorable. L’exemple de Lejaby en a échaudé plus d’un. Ils savent qu’au moindre plan social, les politiques s’en mêleront. Beaucoup n’ont pas envie de voir défiler dans leur usine, les différents candidats prendre fait et cause pour leurs employés.

Fanny Guinochet