samedi 13 septembre 2014

L'antisémitisme selon Alain Jakubowicz



- a) Depuis début 2014, le nombre d’actes de violence contre les Juifs à quasi doublé en France. Des faits de plus en plus physiques.

- b) Le nombre d’actes antisémites en France a presque doublé (+91%) sur les sept premiers mois de 2014, avec une accélération en écho au conflit israélo-palestinien, selon les responsables de la première communauté juive d’Europe.

- c) Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a évoqué un «phénomène de masse» en commentant tôt hier matin le nombre d’actions et menaces à caractère antisémite recensées entre le 1er janvier et le 31 juillet.
Cinq cent vingt-sept actes (actions ou menaces) antisémites ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2014, contre 276 sur les sept premiers mois de 2013, a précisé le Crif, citant des chiffres établis par le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) à partir de données émanant du ministère français de l’Intérieur.

- d) Le décompte fait apparaître une progression plus importante des actions (violences, attentats ou tentatives d’attentats, incendies, dégradations et vandalisme), en hausse de 126%, que des menaces (propos, gestes, tracts, courriers, inscriptions…: +79%).
«Ces actes, par leur importance et surtout par leur violence, aggravent le malaise grandissant qui oppresse chaque jour les Juifs de France et obère désormais leur avenir», souligne le Crif dans un communiqué.
L’instance de représentation politique de la troisième communauté juive dans le monde après Israël et les États-Unis, forte de 500 000 à 600 000 membres, dénonce «l’apparition de nouvelles formes de violences: les attaques en bande organisée de lieux communautaires, les agressions planifiées et ciblées de synagogues, les actes de vandalisme des commerces juifs et enfin les attentats terroristes».

-f) L’antisémitisme «est la traduction d’une dérive violente de notre société dont les Juifs sont les premières victimes», a de son côté affirmé le président du Crif, Roger Cukierman.

- g) Le président de la Licra (la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) a pour sa part appelé à «en finir avec la langue de bois», soulignant que ces actes «sont dans une immense majorité des cas commis dans des zones de banlieue, de grandes agglomérations, par des jeunes issus de la communauté arabo-musulmane, certes une infime minorité».
«C’est une évidence, ne pas la dire c’est faire le jeu de Marine Le Pen», a estimé Alain Jakubowicz en référence à la présidente du Front national (extrême droite).


La définition du dictionnaire du racisme est:
Idéologie consistant à affirmer au nom d'une hiérarchie entre les races qu'un peuple incarnation d'un type humain idéal est supérieur à tous les autres et voué par conséquent à les dominer.

Passons à l'analyse du texte, dont l'auteur importe peu tant l'internationale sioniste de vautre dans des mensonges et manipulations, pour tenter d'exonérer les dirigeants israéliens de leur responsabilité.

- a) Rappelons ce qu'est le racisme dont l'antisémitisme fait partie:
  1. Le racisme comme l'antisémitisme et de chercher à faire du tord a quelqu'un du seul fait de ce qu'il est.
  2. C'est le droit, le plus absolu, de toute personne de ne pas être d'accord avec une opinion exprimée, quelque soit la l'origine ethnique de la personne qui l'exprime.  
  3. Reprocher à quelqu'un une action violente ou son soutien à cette action, le combattre ou agir contre cette action, ne peut, là non plus,  être considéré comme du racisme puisque la motivation, n'est pas ses origines mais son action.
  4. Il y a aussi la notion idéologique, c'est à dire que ne pas être d'accord avec le sionisme, ne relève pas du racisme, donc de l'antisémitisme, mais du débat d'idées.  La notion d'ethnie ou de race n'entre pas ici en compte. Exemple: dire du mal d'un juif, du seul fait d'être juif, peut être considéré comme du racisme. Critiquer le sionisme ou reprocher à quelqu'un le soutient qu'il apporte a cette idéologie, relève du débat d'idées, en aucun cas du racisme.
  5. Enfin il ne faudrait pas confondre les actes relevant du droit civil avec le racisme. D'autre part, très souvent des actes que les autorités religieuses et civiles ont  qualifié  d'antisémite, se sont avérés après enquête que: soit qu'il relevé d'un fait divers, soit que la personne concernée elle-même était à l'origine de l'acte. [Pour une meilleure compréhension, deux petit exemples: une jeune femme juive avait accusé de viol des jeunes arabes, l'enquête a révélé qu'elle avait menti, quelle soufrait de mythomanie ; il y eut un incendie dans une école talmudique, l'enquête a révélé qu'un enfant en délicatesse avec le rabbin il y avait mis le feu pour se venger.]    

Anecdote: Il y a environs cinq ans le lobby juif à Bruxelles cherchait à ce que les députés européens votent une loi stipulant que :"toute comparaison entre le sionisme et le nazisme  est antisémite". Pourtant, le sionisme est une idéologie relevant du débat d'idées et comparer deux idées criminelles, serait plutôt un bien.

- b) Il faut toujours savoir de quoi un pourcentage est composé, quelles données ont été prises en compte pour sa considération. Et une première réponse y est même donnée:
Si l'accélération fait suite a l'écho que le conflit israélo/palestinien a pu enfanter ce n'est pas du racisme, (puisqu'il y a une cause) c'est en réaction au soutient que des juifs apportent à d'autres juifs qui ne respectent pas le Droit International ; La Convention de Genève ; les Droits de l'Homme, sans compter le vol de terres que représente la colonisation en Palestine. Quand aux actes dits antisémites ont été souvent provoqués par des juifs extrémistes eux mêmes, mais admettons que ça-et-là s'il-y-a-eu des actes violents contre un juif, cet acte a été commis parce qu'il est juif ou en réaction à une provocation ou tout simplement en réaction au soutient des actes cités ? Pardon, mais, Israël a-t-il le droit d’exister ?

- c) Tout d'abord, Les chiffres émanent de la page web : l'avenir.net et non du ministère de l'Intérieur, je n'y ai vu que des articles mélangeant un peu tout, et en aucun cas une description rationnelle d'actes pouvant être qualifiés, selon la définition exacte du mot. Le CRIf ne peut avoir de crédibilité:  
  • Primo, parce qu'il est un élément de l'internationale sioniste en France (comme l'AIPAC aux Etats-Unis) mais aussi en Angleterre etc. Des organisations crées ad-hoc pour influer les politiques du pays et pour corrompre les dirigeants.
  • Secundo, l'autre utilisation de ces organisations étant de brandir l'étendard de l'antisémitisme comme un coupe-feu, a toute critique de la politique menée par les gouvernements israéliens.
  • Tercio, influer: par la répétition de la pensée unique, c'est à ça que servent, par exemple, les grands médias en rapport avec les entreprises, elles-mêmes assujetties au sionisme, mais aussi les philosophes B.H. Lévy, Finkeljraut, Glucsmann, Cohen, etc. ect. C'est ainsi, par exemple,  qu'en 2008/09 l'armée israélienne bombardait Gaza, le C.R.I.F. manifestait, non en soutient des 7 victimes juives civiles, dont deux tués, mais en soutient d'une armée qui venait de faire 6.000 victimes, 1.609 tués en majorité des civils, dont plus de 500 enfants, sans compter, comme en 2014, la destruction de l'habitat de dizaines de milliers de civils.

- d) Dans ce décompte une nouvelle fois il faut savoir ce qu'il comporte, mais si je me base  sur les gestes, il s'agit de la fameuse quenelle, qui représente une sorte de "bras d'honneur fait au système" dont le sionisme fait partie. Les juifs l'ont pris pour un salut du type nazi, mais là...  
Une des missions du CRIF est de "envoyer" des citoyens français de religion israélite ver Israël, grossir les rangs sionistes et justifier la croissance des colonies, cette méthode à été utilisé dès 1897,  et agiter la bannière de l'antisémitisme est une manière d'apeurer ces français. En tout état de cause les Arabes souffrent bien d'avantage de la discrimination raciale  en France que les Juifs. Enfin de quels attentats terroristes s'agit-il ?  Le tableau décrit n'est en rien représentatif de la réalité.

- e) Quelle affaire Dieudonné ? Cet humoriste défend, et il ne la cache pas, l'application du Droit International en Palestine, il conteste, aussi, la souffrance que les juifs veulent exclusive,  par rapport à celle de la Traite des noirs. Quand a son humour il celui de tous les humoristes engagés, corrosif,  et qui ne concerne pas exclusivement les Juifs, dont acte.  Là ou je donne raison au SPCJ c'est qu'effectivement les mots: "mort aux Juifs" ont été entendus dans des manifestations pro-Gaza. Néanmoins j'apporterais  deux restrictions:
  1. le vocable Juifs est utilisé ici, comme un générique auquel il eut fallu qu'il soit précis.  Exemple les espagnols aiment la corrida, personne ne trouve à redire, pourtant, tous les espagnols n'aiment pas la corrida.
  2. C'est donc qu'il eut fallu faire la distinction entre le mot Juifs et les vocables sionistes ou juifs pro israéliens. Car il faut se rendre à l'évidence ceux qui soutiennent Israël ou absolvent ses crimes sont des assassins par procuration. Indignes de mener une existence comme vous et moi.  Nous condamnons le terrorisme islamiste, pourtant crée par l'Occident et nous souhaitons leur mort, pourquoi il en serait autrement des criminels juifs ?

-f) Le CRIF est une organisation  qui tronque la réalité manipulant de ce fait les citoyens. Ces Président sont le spectre même de cette instrumentalisation. Et se permettent de donner des ordres à nos dirigeants : deux exemples sur sa nocivité

- g) Apparemment le Ministère de l'Intérieur serait ce Monsieur Jakubowicz ! Bon passons, la LICRA contrairement à son enseigne, n'st pas une association qui lutte contre le racisme, contre l'antisémitisme je veux bien le croire, mais pas contre le racisme.  La LICRA, s'est porté partie civile contre des militants du BDS à Mulhouse, qui avaient distribué des tracs, sans violence, dénonçant l'entre illégale de produits israéliens, fabriqués dans les colonies, en contradiction avec les accords bilatéraux entre l'Europe et Israël, permettant aux produit fabriqués en Israël d'entrer en exonération de TVA.  
   
En résumé: je dirais que M Kakubowicz suit les directives de Theodore Herzl dans son ouvrage "L'Etat des Juifs" de 1896 et les recommandations qu'il avait fait au premier Congrès sioniste mondial de Bâle en 1897.

vendredi 12 septembre 2014

Les Etats-Unis projettent d’envahir l’Irak et la Syrie !



Dimanche, 07 Septembre 2014

Lorsque les Etats-Unis planifient des attaques pour servir leurs intérêts stratégiques et assurer la sécurité de l’entité sioniste, ils fabriquent des prétextes qu’ils diffusent partout en usant des moyens médiatiques colossaux pour faire passer leurs tromperies.
Pour servir l’entité sioniste, l’objectif principal des Etats-Unis est de diviser le Moyen-Orient, en particulier la Syrie et l’Irak, en tribus et en clans pour qu’ils s’entretuent pendant que l’entité sioniste, bien à l’abri, dirige les batailles grâce à ses bras tentaculaires qui se projettent dans toute la région.
Face au projet sioniste de l’USraël, le front de la Résistance (Hezbollah, Syrie, Iran) œuvre pour contrer ces attaques et empêcher l’ennemi sioniste de réaliser ses plans de destruction. Chaque fois qu’il réalise une avancée, la détermination des Etats-Unis et de leurs alliés augmente et se raffermit.
En 2013, lorsque l’armée arabe syrienne réalisa des avancées sur plusieurs fronts et récupéra plusieurs régions qui étaient sous domination des groupes armés, les Etats-Unis ont donné l’ordre à ces groupes armés d’avoir recours à des armes chimiques pour ensuite accuser le régime syrien de les avoir utilisées et ainsi, trouver un justificatif pour intervenir militairement et de manière directe pour faire tomber le régime syrien !
Si ce n’étaient les fortes interventions diplomatiques russe et chinoise auprès des Nations Unies, et les menaces iraniennes, les Etats-Unis auraient bombardé la Syrie, sous prétexte de défendre les civils syriens.
La victoire du président Bachar al-Assad aux élections, l’avancée de l’armée arabe syrienne, les élections en Irak et les mouvements populaires yéménites pour la chute d’un gouvernement à la solde de l’Arabie Saoudite et allié de l’Amérique, ont suscité la crainte de l’oncle Sam de se voir perdre du terrain face au Front de la Résistance.
Il ne restait alors à l’Amérique que l’utilisation de la carte de « l’Etat islamique » en Irak et en Syrie…
L’offensive lancée sur la ville de Mossoul en Irak par les terroristes a permis à « l’Etat islamique » de se retrouver, en très peu de temps, à la tête de très grandes surfaces de terres riches en matières premières, en Irak et en Syrie. Cet « Etat » avance vers des frontières tracées par l’administration américaine, bénéficiant de soutiens logistiques, stratégiques et d’équipements militaires de la part du Qatar, de la Turquie, des Etats-Unis, de l’Arabie Saoudite et de la Jordanie. Si l’un de ces pays essayait de nier son implication, les empreintes du sénateur américain John McCain et du responsable du renseignement saoudien Bandar ben Sultan, sont encore bien nettes sur cette organisation née de la nébuleuse al-Qaïda.
Certains rapports disent que « l’Etat islamique » (EI) est subventionné par l’USraël pour ternir l’image de l’Islam aux yeux des Musulmans d’abord puis aux yeux du reste du monde. Le conseiller américain aux investissements Jim Willie a déclaré : « Les chefs des forces de l’EI en Irak et en Syrie font partie des forces de mercenaires soutenus par le Pentagone. Toutes les armes sophistiquées que les Etats-Unis ont remises aux groupes armés en Syrie se trouvent entre les mains de l’EI et de ses alliés dans la région à savoir l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Turquie et la Jordanie qui ont pris à leur charge d’entrainer, d’armer et d’approvisionner l’EI ! »
Le monde a été préoccupé par l’horrible décapitation des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff commise par les terroristes de l’EI, qui menacent de faire subir le même sort au journaliste britannique David Cawthorne Haines, en représailles des attaques américaines contre les positions de l’EI près d’Erbil (capitale de la région autonome du Kurdistan). Les experts n’ont pas pu certifier l’authenticité de l’exécution. En effet, les prises de vue et la projection laissent en suspens de nombreuses questions, ce qui suscite le doute quant à sa véracité. Les deux journalistes travaillaient avec les groupes armés en Lybie et en Syrie !
Peu importe que cette exécution soit vraie ou pas, l’essentiel est de mobiliser l’opinion publique américaine pour qu’elle soutienne toute intervention américaine en Irak et en Syrie sous prétexte de détruire le danger représenté par « l’Etat islamique ».
L’annonce récente de la coalition internationale regroupant les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’entité sioniste et leurs alliés pour combattre « l’Etat islamique » sans l’intervention de la Syrie, ni de l’Iran est effrayante…
Les terroristes de « l’Etat islamique » ne visent pas les membres de la Coalition mais plutôt l’Irak, la Syrie, le Liban et l’Iran, ce qui nous donne l’intime conviction que l’USraël planifie l’invasion de l’Irak et de la Syrie pour imposer à la région, son projet : le « Grand Israël » qui doit d'étendre du Nil à l'Euphrate et doit comprendre la Palestine historique, le Liban, la Syrie, la Jordanie, une partie de l'Irak et de l’Égypte…
Les peuples arabes prennent conscience de l’existence de cette coalition internationale qui agit pour leur perte. Le Parti Anti Sioniste les encourage à protester contre toute alliance, de près ou de loin, de leurs dirigeants avec les membres de cette coalition.

.
.

Solidarité d'un juif qui se respecte



Eiric Mann : Directeur du Centre de stratégie, un vétéran de 48 ans dans la lutte anti-guerre, le travail, et l'organisation de l'environnement (de travail prolongé avec le Congrès de l'égalité raciale, Étudiants pour une société démocratique, et l'United Auto Workers), diplômé de l'Université Cornell , auteur de sept livres et deux films sur les mouvements sociaux et la théorie organisation, y compris l'héritage de Katrina: le racisme blanc et noir de reconstruction à la Nouvelle Orléans et la côte du Golfe et son plus récent livre, Playbook pour les progressistes:. 16 Qualités de l'organisateur réussie Eric était principal organisateur de la campagne de 10 ans à Gardez GM Van Nuys [Plante auto] Ouvrir et woked sur les chaînes de montage d'automobiles de 8 ans. En 2001, il a été délégué à la Conférence mondiale de l'ONU contre le racisme à Durban, en Afrique du Sud où il a participé à des manifestations contre la marche du gouvernement américain sur. Il est retourné en Afrique du Sud en 2002 dans le cadre d'une délégation Centre Stratégie pour le Sommet mondial sur le développement durable à Johannesburg. Il est co-hôte de la voix de l'émission de radio Frontlines.

CounterPunch : Palestine gagnera
08-09-2014

Au milieu du massacre de l'armée israélienne de civils dans la bande de Gaza et maintenant, son annonce de saisir 1.000 hectares de terres dans la rive occidentale du Jourdain, le plus grande confiscation de terres palestiniennes depuis 30 ans, pour construire des logements pour colons juifs, le titre "Les peuple Palestinien va gagner" peut sembler illusoire et hyperbolique. Mais ce n'est pas une figure de rhétorique, il s'agit d'un argument moral enraciné dans une lecture de l'histoire anticoloniale.
Israël a intimidé le monde, a manipulé le sentiment anti-arabe et attaqué ses détracteurs pour justifier l'escalade de son occupation. Il est possible que la récente escalade de la barbarie devienne un tournant dans l'opinion publique mondiale pour s'opposer à l'ethnocide d'Israël et soutenir le droit à l'autodétermination du peuple palestinien. Discréditer et démanteler l'arsenal idéologique israélien et obtenir de notre gouvernement de retirer toute aide militaire à Israël est un domaine clé pour le mouvement dans la lutte des droits humains aux États-Unis.

Quand j'ai rejoint le mouvement des droits civiques en 1964 en tant que secrétaire pour le Congrès de l'égalité raciale et entendu pour la première fois chanter les militants du Comité de coordination des étudiants pour la non-violence: "Bien sûr que non, nous n'irons pas" faire la guerre au Vietnam, j'ai réalisé que les luttes des vietnamiens, et des noirs pour la libération nationale étaient une réalité idéologique, stratégique et émotionnelle commune. Dès le début, j'ai compris que les droits civils / et la révolution de libération Noire gagnerait "Freedom Now" (Liberté maintenant) et nous verrions que "Jim Crow doit s'en aller”. Mais dans mes premières années de la lutte contre la guerre du Vietnam ont été marquées par un sentiment insupportable d'indignation et de désespoir. J'ai regardé avec horreur que mon propre gouvernement, -. que le Dr King  a appelé "le plus grand pourvoyeur de violence dans le monde", il jeta des bombes au napalm, à fragmentation, des bombes à sous-munitions (*) et l'agent Orange sur la population civile, tuant 4 millions de personnes. J'ai compris que le peuple du Vietnam a été héroïque, .., mais nous avions peu d'espoir de vraiment mettre fin à la guerre avec un Vietnam intacte et indépendant. Puis quelqu'un m'a donné une copie de l'ouvrage de Wilfred Burchett: "Vietnam vaincra", un Australien qui a soutenu le front de libération nationale du Vietnam. A expliqué en détail la capacité militaire à long terme du peuple vietnamien à résister à la barbarie US, mais, comme nous l'on raconté au mouvement pour la paix aux Etats-Unis les représentants vietnamiens, expliquant que la clé de la victoire était un puissant mouvement contre la guerre aux États-Unis qui pouvait affaiblir, saper et finalement détruire le soutien public à la guerre et forcer le gouvernement des États-Unis a retirer toutes les troupes du Vietnam.
(*) Dans les bombardements de Gaza et cela depuis 2008, Israël a utilisé des bombes au Phosphore Blanc ; des bombes à fragmentation ; des bombes à sous munitions. Des bombes inhumaines sur des populations civiles sans possibilité de fuite. En outre les bombes au Phosphore-Blanc sont interdites par convention sur un territoire habité. Les hommes qui ont larguée ces bombes, ne peuvent faire partie de la race humaine...     
Appliquant ces leçons à l'actualité, nous devons diriger notre attention vers le gouvernement des États-Unis, qui est le plus important allié militaire et idéologique d'Israël. Nous devons exiger un arrêt complet de toute l'aide américaine à Israël, la dissociation de notre gouvernement des politiques d'Israël, et le plein soutien à l'autodétermination palestinienne et la libération nationale.

Ce plan tactique comporte trois volets.
  1. Soutien au projet politique palestinien. Soutien à mettre fin à l'ingérence israélienne dans les affaires internes du peuple palestinien, la fin de l'occupation de Gaza et de la Cisjordanie et de mettre fin aux restrictions de déplacement des Palestiniens ont le droit de voyager, de connaître et de recevoir de l'aide humanitaire du monde entier.
  2. Une contre-offensive idéologique internationale contre la narrative dominante du gouvernement colonial israélien. Comme un élément d'une campagne plus large, je me réfère aux accusations du gouvernement israélien, que les Juifs en Israël et dans le monde qui s'opposent à l'occupation, la partition et l'oppression du peuple palestinien sont des «juifs se haïssant eux-mêmes».
  3. Le renforcement d'un large front multiracial uni aux États-Unis avec des racines dans les communautés noires et latines, avec un fort soutien de gens de toutes les races et les classes, y compris les Juifs, pour exiger la cessation immédiate et complète, au-delà l'aide militaire, à Israël.

Ainsi, c'est le président Obama d'avantage que le premier ministre Netanyahu qui devrait être l'objectif principal de nos revendications. Dans ce contexte, les Juifs aux Etats-Unis, comme ils l'on fait dans l'été de la liberté il ya 50 ans, peuvent-être un élément essentiel d'un front unique multiracial pour la justice sociale et les droits humains.

Fin de la première partie

Eric Mann, un vétéran du Congrès de l'égalité raciale, Étudiants pour une société démocratique et l'United Auto Workers, est l'auteur de Playbook for Progressves: 16 Qualities of the Successful Organizer. Est l'hôte de voix de KPFK Pacifica’s Voices from the Frontlines: Your National Movement-Building Show :  www.voicesfromthefrontlines.com

Il peut être contacté à eric@voicesfromthefrontlines.com  



 Le Mouvement Boycott ; Désinvestissement ; Sanction.
Est bon moyen, aussi, pour faire plier la dictature israélienne.




Bref commentaire sur le journaliste "américain" décapité, Steven Sotloff et Israël



Pourquoi ce "post" ? Sans rapport direct avec le conflit israélo/palestinien, il m'a semblé, cependant, important de souligner la manipulation qu'a représenté l'annonce de la décapitation du journaliste américain Steven Sotloff.
Cette annonce a affecté bon nombre citoyens à travers le monde, parce qu'il était un journaliste américain qui ne faisait rient d'autre que son travail. A contrario, si l'annonce avait été la décapitation d'un journaliste israélien liée au Mossad (comme le sont la plus part) n'aurait affecté personne, si ce n'est les sionistes (juifs ou non) à travers le monde, au contraire tous les citoyens épris de justice auraient compris, que cet acte barbare, n'est que la résultante de la politique que mène le gouvernement israélien à l'encontre d'un peuple qui ne lui     avait rien fait de mal.
Il n'y a que les escrocs de la pensée du genre B.H.Lévy, Gluckmann, Finkelkraut, Cohen [...]  pour répandre des mensonges, des contrevérités ou des vérités tronquées, qui ne trompèrent d'ailleurs, que les plus stupides d'entre-nous.   




Gilad Atzmon : Gilad Atzmon est un jazzman et militant antisioniste britannique, né en Israël et résidant actuellement à Londres.
09-09-2014


Ynet informe ce matin sur "l'opération pour occulter les antécédents juifs et israéliens de Steven Sotloff dans les pages d'Internet."
Les articles racontent l'histoire d'un "réseau mondial d'amis qui comprend plus de 150 membres dans 20 langues différentes, qui ont scannés tous les envois que Steven a fait sur ​​Facebook ou Twitter et ont supprime toutes les mentions faisant référence à ses connexions israéliennes et juives." Je ne peux que penser à une organisation juive qui aurait la capacité de faciliter une opération de cette envergure et n'est pas JVP.
Nous avons également appris hier que Sotloff a passé 3 ans au Centre Interdisciplinaire d'Herzliya, un institut lié au Mossad, selon certaines sources médiatiques.
La presse israélienne a rapidement nié les liens entre Sotloff et le Mossad, mais produit les preuves nécessaires qui feraient, d'une telle suggestion, une option valide.
*****

Article de Yitzhak Benhorin dans Ynet:
L'opération pour occulter sur Internet les antécédents juifs et israéliens de Steven Sotloff, 150 amis et connaissances ont analysés et supprimés les pages d'Internet où aurait pu apparaitre quelque mention sur ses racines. Membres de la famille Sotloff en Deuil qui défient  le leader d'ISIS à un débat sur les enseignements pacifiques du Coran.

Des dizaines d'amis et de connaissances du journaliste Steven Sotloff, exécuté par ISIS , ont travaillé l'année dernière pour supprimer toute référence à sa nationalité israélienne et ses racines juives, dans l'intention de sauver sa vie. (Vidéo)
L'opération pour sauver Steven a commencé peu de temps après son enlèvement en Syrie, en Août 2013, après avoir traversé la frontière avec la Turquie. Parmi d'autres choses ont été supprimés les articles qu'il avait écrit pour le Jérusalem Report et d'autres magazines, tous les détails de son identité sur le web ont "disparu", pour protéger le journaliste de ses ravisseurs, en raison des préoccupations, que ses racines israéliennes et juives, pourraient faire que ses conditions de captivité empirent.


L'État islamique, qui contrôle un territoire en Syrie et en Irak, a diffusé une vidéo de la décapitation de Sotloff. Les responsables américains ont confirmé mercredi leur authenticité. Le président Barack Obama s'est engagé à «dégrader et détruire" le groupe. Après la diffusion par ISIS de la vidéo, à sa suite ont été relevés les détails à occulter pour masquer son identité et origines.

"Nous avons eu deux missions: retrouver tous ses amis dans le monde, et nous-assurer qu'ils n'ont pas parlé aux journalistes, et convaincre des journalistes de coopérer à occulter tout lien entre lui et Israël ou le judaïsme.
Selon une connaissance de Sotloff, les médias l'ont mis en danger en rendant compte de l'information. "Nous avons trouvé des articles en ligne qui mentionne les racines juives de Steven et avons pris contact avec les journalistes et les éditeurs. On est parvenu à supprimer la notion faite pas le New York Times, mais il y a beaucoup d'autres journaux.

Les amis du journaliste ont dit que les médias ont bien fait leur travail. «D'une part, leur rôle est de fournir des informations au public, et d'autre part, nous avons sollicité de l'aide pour protéger la vie de Sotloff" dit l'ami.
Peu de temps après que Sotloff a été capturé, les fonctionnaires de l'administration à Washington, ont conseillé à la famille de garder le silence, et de supprimer toutes les références sur  Internet de son origine juive.
"Depuis le jour où l'administration a demandé à la famille de garder le secret et de ne pas parler de Steven Sotloff, il est devenu notre mission. Autant que je sache, pas même les États-Unis a dit à Israël ce qu'ils savaient.
Il s'agissait d'une partie des leçons tirées de l'enlèvement de Daniel Pearl, journaliste juif pour le Wall Street Journal, qui a été tué par ses ravisseurs au Pakistan.

 Steven Sotloff (Photo: Reuters)

"Cette semaine, nous sommes en deuil," ajoutent-ils. "Mais nous sortirons de cette terrible épreuve ... Nous ne laisserons pas nos ennemis nous maintenir en otage avec la seule arme dont ils disposent, la peur."
L'autre otage américain tué au cours des dernières semaines, en représailles à des frappes aériennes américaines contre les forces de l'Etat islamique d'Irak a été le journaliste James Foley, a qui ils ont montré quand ils l'ont décapité dans une vidéo diffusée le 19 Août.


Article in-extenso:

jeudi 11 septembre 2014

Le premier False-Flag du XXI siècle.




Qu'est-ce qu'un False-Flag ? C'est une agression contre soi que l'on impute à un tiers, pour justifier une offensive que l'on voulait mener à son encontre. [Une personnalité ; Un État ; Un groupement: économique, politique, idéologique.] 

Israël veut bombarder l'Iran, avants que ce dernier dispose de l'armé nucléaire, qui rendrait l'envie de Netanyahou vaine ou périlleuse...  


11 Septembre - Le nouveau Pearl Harbor.

 

WTC - Révélations CHOC de Susan Lindauerex agent de la CIA.

 

Flore Vasseur chez Karl Zero parle du bilderberg et de la finance mondiale.

mercredi 10 septembre 2014

Le scénario de la 3e Guerre Mondiale a déjà été écrit depuis 2009. Alors...

Les bases de l'OTAN.
L'Iran constitue évidemment un danger !
Le principe de la guerre préventive à été "inventé" "axe du mal" par David Froom, un juif américain, pendant l'administration de G.W. Bush.
.
.


Le réel danger qu'éclate une guerre mondiale, est l'hégémonie que veulent imposer les USA et Israël (et bien entendu les pays européens qui ont des dirigeants atlantistes à leur tête) qui, sous prétexte de lutte contre le terrorisme ou d'y amener la démocratie, agressent tout pays qui n'agrée pas leur politique. Cette agression se fait de deux façons:
1.    de manière préventive, prenant un prétexte y compris apocryphe, où par des soi-disant représailles, exerçant un "false-flag" [Pearl-Harbour ; 11/09 ; (...) ou comme le fait à chaque fois Israël, lorsqu'il agresse les palestiniens, pour des questions électorales ou expansionnistes] et qui grâce au réseau de média aux ordres, manipule les populations de son propre pays ou occidentales.
2.    en déstabilisant le pays, prenant appui sur son opposition. Opposition inhérente, je le rappelle: à tous les pays, (démocratiques ou dictatures) et fomente la révolte, qui nous est présenté comme légitime.  

Les USA mènent une guerre économique contre l'Iran



lundi 8 septembre 2014

Clash BHL / Aymeric Caron sur le conflit israélo-palestinien On n'est pa...

J'ai pu récupérer la vidéo qui a changé l'adresse, par un moyen détourné, apparemment tous les internautes n'ont pas été prive de la vidéo.
Ce que je dis est si dérangeant ?

Bernard Henri Lévy, utilise la médiatisation que son métier confère à des fins politiques, idéologiques et manipulatrices. (La vérité ne peut s'émietter, elle s'accommode pas, non plus, d'arrangements, la vérité est une et indivisible)
.
.

Soutenir le droit de peuple de Palestine, n'est être antisémite.
Ne pas être d'accord avec les crimes que commet Israël, 
n'est pas antisémite.

L’internationale sioniste se mobilise pour tenter de justifier les crimes de guerre et contre l'humanité commis par Israël: 
Ne soyons pas dupes des mensonges et des contrevérités que le sionisme a toujours utilisé pour justifier l'injustifiable. Le qualificatifs "antisémite" utilisé lorsqu'il sont à court d'arguments ne peut nous émouvoir. Les racistes les criminels ce sont eux, qui ont spolié un peuple pour prendre sa place et l'influence de cette organisation voudrait nous faire croire le contraire. 
M Lévy fait référence à la charte du Hamas pour justifier les bombardements (s'est donc un procès d’intention). Il fait également référence aux roquettes du Hamas (alors qu'il n'est pas la seule fraction résistante), mais, ce que cet escroc de la pensée ne dit pas, c'est que les Palestiniens de Gaza sont sous un embargo illégal et inhumain qui met en péril l'exsistence même des 1.8 millions d'Habitants de la Bande (les enfants manquent du minimum vital à leur croissance, certains d'entre eux auront de séquelles leur vie durant, cet homme est un criminel qu'il faudrait pendre haut et court)  et cela justifie touts les types de résistance y compris les 3 tués civils par ces roquettes. Cet non seulement se permet de menacer Aymeric Caron mais fait fi des milliers de blesés et les plus de 2.000 morts coté palestiniens, des destruction de milliers de maisons,  bâtiments publics et de l'ONU etc. etc. Cet homme est un voyou de la pire espèce qui pousse les autres à tuer. Il fait la comparaison avec les enfants Tchétchènes, Syriens, ceux du Darfour et il oublie qu'en toile de fond, derrière ces crimes il y a les USA et les "faucons" ou "néocons" favorables à Israël. Autrement dit occupons-nous d'abord des enfants tués ça et là dans le monde et après de ceux qu'Israël tue. Quand aux enfants morts dans les tunnels c'est un mensonge de plus.  Il y a eu des adolescents morts dans les tunnels, par effondrement ou bombardement, mais non parce qu'il y ont été mis là, comme cet escroc le laisse sous-entendre, mais parce qu'ils participaient à sa construction.  

Rien de ce que dit Bernard Henri Lévy, comme de n'importe quel sioniste ne peut être crédible en l'état. Parfois avec un fond de vérité, le sionisme détourne la vérité, sans dire que les palestiniens ont répondu aux continuelles provocations, donnant l'argument tant recherché pour justifier des représailles, qui sont en fait des agressions murement réfléchies. Les palestiniens sont sous le joug de ces agressions depuis 1897 avec une accélération depuis 1948 et depuis le 27 décembre 2008 Gaza est régulièrement bombardé par l'armée israélienne et depuis cette date sous un blocus illégal et inhumain où Israël (qui contrôle tout ce qui entre et ce qui sort) laisse entrer dans la Bande de Gaza moins de 10% du minimum vital nécessaire à leur survie. Dans ces conditions comment peut-on condamner les tunnels où passent, si non tout ce dont ils ont besoin, un peu de ce qu'ils ont besoin.



Et si quelques armes de poing passent pas ces tunnels, je vous le jure, les Hélicoptères Apache, les avions à réaction F16, les Engins blindés y sont exclus.


Ce que fait cet homme, comme le font tous les sionistes, tente de nous faire admettre la pensée unique que le sionisme voudrait universelle et déclare que le Hamas est le véritable responsable! Mais s'abstiennent de préciser que Gaza est sous blocus, qui est je le rappelle un acte de guerre. Ce que les sionistes ne disent pas, non plus, c'est que le Hamas à été élu démocratiquement et sans que rien n'aie pu être reproche à l'élection.

 Le Hamas est une organisation politico/religieuse fondamentaliste a qui aucun acte terroriste ne peut lui être reproché, qui ne puise être considéré comme un acte de résistance. Et les conditions de vie qu'Israël leur impose justifie tous les actes de résistance.

L'opinion internationale (grâce à ces escrocs de la pensée) à été influencée par la façon dont à été présenté l'occupation des territoires palestiniens après 1948 qui a occulté, sous couvert d'un amalgame avec le djihad. [L’État islamique en Irak, et l'Est ; al-Quaida et AQMI en Syrie, Irak et en Afrique. Israël, le sionisme à tiré profit du contexte d'islamophobie y compris en France.

Si la bande Gaza était plus ou moins calme ces dernières semaines, c'est à partir de l'accord de gouvernement d'Union Nationale, intervenu entre le Fatah et le Hamas, qui pour la première fois a été accepté par les autres factions résistantes, que le gouvernement israélien à critiqué, que la tension s'est fait sentir jusqu'à l'enlèvement et l'assassinat de trois jeunes colons juif, qui servit (au début) d'argument pour bombarder gaza, une fois le Mossad impliqué dans l'enlèvement et l'assassinat des jeunes colons juifs, se furent les tunnels qui voulaient justifier l'agression israélienne. Et comme toujours les roquettes. Roquettes qui sporadiquement sont lancées depuis Gaza, sans pourvoir impliquer tel ou telle organisation, s'est pourtant le Hamas qui est toujours désigné. Les  1442 tirs de mortier et roquettes lancés depuis gaza, 378 ont été interceptés par le dispositif de défense, au total 20 victimes israéliennes 2 par les tirs de roquette  18 soldats, au corps à corps, dans l'opération militaire terrestre de l'armée israélienne. Au total 67 morts, dont 3 civils coté israélien. De l'autre coté 1962 morts ; dont 1416 civils ; 459 enfants.
Les innombrables destructions de l'habitat ont fait plus de 100.000 réfugiés qui s'entassent dans les écoles (aussi bombardées) et dans les bâtiments de l'ONU (également bombardés)

Si nos gouvernants sont corrompus par les moyens financiers que les sionistes les plus riches mettent à la disposition d'Israël, la Communauté internationale se mobilise d'avantage contre les bombardements. Mahmoud Abbas en appelle à la protection internationale de son peuple. Un appel relayé au Parlement Européen par des députés.

Si je devais résumer, je dirais sans connaitre les tenants et les aboutissants du développent que fait un sioniste, quelque soit le sujet sur la Palestine, ne le croyez jamais il ment, au mieux il travestit la réalité.  

Plus de détails: https://mail.google.com/mail/u/0/?hl=fr&shva=1#inbox/1484f8ddfb10dbab