jeudi 10 décembre 2015

Israël cherche a coordonne son action avec Google et YouTube



Israël cherche a coordonne son action avec Google et YouTube visant a la censure de vidéos relatives au conflit israélo/palestinien.


Cette "association" dépasse largement le cadre que l'on nous présente. En effet Israël présente le contrôle des ces médias, visant a prévenir les violences a l'encontre d'Israël.  Mais, qui nous garantit, que comme pour  Le plan « Daleth » ou Les dossiers des villages de Palestine (1940 je le rappelle) le sionisme ne se prépare-t-il à ficher et contrôler les populations, toutes les populations. 
L'Histoire nous à montré ce que cette mise-en-fiches des populations a eu comme résultat: "700.000 palestiniens expulsées par une violence féroce, des massacres (à l’encontre de femmes enceinte, des enfants en bas âge, vieillards...), des exécutions sommaires, 351 villages détruits, rayés de la carte."
Nos dirigeants politiques nous affirment lutter contre les monopoles économiques, par exemple, mais que fait le sionisme, il se prépare pour la seconde fois a établir un plan où tous ceux dérangent leurs plans seront écartés par la violence si necessaire.      
Les exemples de l'Irak et de la Syrie devrait nous ouvrir les yeux..., mais vous avez raison, nous ne risquons pas grand chose, c'est vrai, pas encore. Mais nos descendants seront, comme l'à écrit Aldous Huxley en 1933 dans "Le meilleur des mondes", les victimes du Népotisme de cette intelligentsia, ils auront droit au bonheur que d'autres auront choisi pour eux.
Réfléchissez. Par ailleurs le WEB est déjà perverti par l'influence de ces gens qui comme le dit la fable: "vivent aux dépends de ceux qui les écoutent".
A titre d'exemple: j'ai modifié sur Wikipedia, l'article sur les explications tendancieuses du Plan Daleth, bien que (soi-disant) elles auraient été prises en compte, une fois la page fermé, les modifications ne n'ont pas été retenues. 
 
Vous pourrez vérifier par vous mêmes: 
Ci-dessous les articles d'un historien israélien Ilan Pappe, basés sur les archives de la Haganah (embryon de la future armée israélienne) 
J'ai expressément pris appui sur un israélien et les archives de la Haganah, et non un Historien Arabe ou Palestinien, pour que l'on ne puisse pas m'accuser de partialité.

Cela fait plus de vingt années que je me suis penché sur le sionisme et je peux vous affirmer que ce sont des criminels de haut-vol, qui ne reculeront devant aucune bassesse pour garantir leur commodité...
Eux qui s'autodéterminent: "le Peuple élu", qui affirment que la Palestine est la terre que: "Dieu leur a donné" (excusez du peu). Dans leur schizophrénie pensent, que nous, les goïm, sommes sur terre pour les servir...     




Enfant assassine après le largage par Israël d'une bombe
 au Phosphore-Blanc, interdite par convention dans des lieux peuplés.

International Middle East Media Center
30-11-2015
La sous-ministre des Affaires étrangères d'Israël et membre de la Knesset, Tzipi Hotovely a tenu des réunions cette semaine avec des représentants de YouTube et Google pour trouver des formes de coopération afin de censurer les vidéos en Palestine occupée, considérés comme «incitation à la violence et au terrorisme".
Nullement à l'occupation, bien entendu.

Le quotidien israélien Maariv a déclaré  que Hotovely travaillerait avec des employés de Google et YouTube dans un mécanisme conjoint en charge de «surveiller et de prévenir» toute publication jugé «inflammatoire» par Tel Aviv.
Si la dictature vous dit "ferme ta gueule", la démocratie vous dit: "cause toujours". Mais il me semble que là, la politique israélienne, n'en déplaise aux escrocs de la pensée, ressemble d'avantage à la dictature qu'à la démocratie. Non? Pourtant...   

Hotovely annoncé dans la presse, publié en hébreu, qu'elle a rencontré le PDG de YouTube, Susan Wojcicki, et le directeur de la politique publique de Google, Jennifer Oztzistzki, dans les bureaux de la Silicon Valley, siège de Google.

Hotovely en appelle a un mécanisme d'examen intégral des entreprises pour surveiller les films qui, prétendument, incitent à la violence, affirmant que ces vidéos encouragent les enfants à sortir et poignarder. "Les attaques quotidiennes contre Israël sont le résultat de jeunes et des enfants encouragés par le système éducatif et les réseaux sociaux, il est question d'une guerre quotidienne d'incitation".
Bien sur la politique de cet État illégal n'y est pour rien... Cela fait soixante dix longues années que ces jeunes, ces enfants voient leur parent mourir ou pleurer. Mais cela n'a rien à voir bien sur.

Ellel a déclaré que Google a accepté de renforcer les relations bilatérales avec le ministère israélien des Affaires étrangères et créer un mécanisme de «travail collaboratif» qui rendrait les deux parties associées dans la surveillance et la censure des publications.


La décision israélienne intervient au milieu de l'escalade de la tension en Palestine occupée et un grand nombre de vidéos, y compris celles qui montrent des soldats et officiels israéliens tuant des palestiniens dans des exécution sommaires après les avoir blessés  et de nombreuses vidéos qui, en général, détachent la souffrance du peuple palestinien vivant sous occupation israélienne illégale de la Palestine.
Sans commentaire. L'incompréhensible réside dans le soutient de nos dirigeants a ces crimes contre l'humanité. Obama, Hollande et [...] devraient rougir de honte en apportant leur soutien à ces criminels. Ces hommes me font "gerber".

La coordination d'Israël avec Google et YouTube a des conséquences très graves et de nombreux journalistes l'ont dénoncée, en disant qu'elle est une attaque directe contre la liberté de la presse.

Tous les journalistes étrangers travaillant dans les Territoires occupés sont tenus de s'inscrire dans l'armée israélienne et toutes les images et enregistrement doivent passer par le bureau de la censure militaire israélienne avant qu'ils puissent être publiés.

Avec les récents progrès de la technologie, de nombreux Palestiniens et d'autres civils ont été en mesure de télécharger des vidéos dans réseaux sociaux non censurées.

Le gouvernement israélien a fréquemment exprimé son mécontentement à ce développement et a travaillé à trouver des moyens de continuer à censurer les vidéos qui sortent des territoires palestiniens occupés.


J'avais l'habitude de dire: "nous sommes gouvernés par des criminels par procuration". Mais, il serait plus exact de dire des criminels tout court. En effet, lorsqu'on développe autant d'énergie a innocenter et pérenniser les criminels israéliens et que l'on tue autant de civils innocents En Irak, en Libye, en Syrie [...] je me dis que ces hommes n'ont pas d'état de conscience, ce sont des tubes digestifs.


        

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire