samedi 22 juillet 2017

Afrontements à Jérusalem-Est (la partie arabe de Jérusalem)



 Démolition sur esplanade des Mosquées par les israéliens. 

Les médias rapportent avec plus ou moins de justesse les affrontements à Jérusalem, certains avec plus ou moins d'impartialité, d'autres en pure manipulation, mais aucun ne dit que les israéliens n'ont rien à faire à Jérusalem-Est. Qu'Israël est un État illégal ayant obtenu son statut d'un chantage. (Celui des USA sur pays du tiers-monde, lors du vote de la résolution 181 du 26 novembre 1947 sur la partition de la Palestine, poussé au crime par le lobby juifs américain) En matière de DROIT tout avantage obtenu par un chantage est de facto caduc.

Mais cela les médias ne le disent pas.

Que l'armée présente à Jérusalem est une armée d'occupation imposant la loi martiale à des civils. Civils que certains média rapportent que les israéliens les qualifient de terroristes et le seul fait de le rapporter équivaut à de la complaisance de la part des médias, car en effet ce ne sont pas des terroristes mais des résistants.

Mais cela les médias ne le disent pas.

Que l'Esplanade des Mosquées, nommé un temps par les colons: " Mont du temple" faisant référence au temple de Salomon, alors qu'au jour d'aujourd'hui et ce la malgré les fouilles sous la Mosquée d'al-Aqsa, personne n'est en mesure de situer le Temple, ni même s'il a été réellement construit.

Mais cela les médias ne le disent pas.



La Mosquée al-Aqsa est un des lieux saint de l'Islam, si les juifs craignent des attentats à cet endroit où ils n'y ont rien, à-y-faire, c'est par pure provocation. Protégées tel des couards par une armée surarmé et sur entrainé avec les subventions qui lui fournissent les USA et l'Europe.

Mais cela les médias ne le disent pas.

[…]    


La justice n'est pas venue des nazis, ni des Allemands. La justice ne viendra ni des Juifs ni des Israéliens.  
Le plus célèbre d'entre eux a dit:
"L'esprit qui est à l'origine d'un problème ne peut être celui qui le résoudra."
Albert Einstein


 Citation du philosophe juifs Ah’ad Ha-am, sioniste spirituel, commentant sa première visite en Palestine en 1891.
« A l’extérieur on a coutume de croire qu’Israël est presque vide ; que rien n’est cultivé ici quiconque veut acheter de la terre n’a qu’a venir et acheter selon ses désirs. En réalité, la situation n’est pas celle là. Au travers du pays il est difficile de trouver de la terre cultivable qui ne soit déjà cultivée. (…) Si, un jour, la vie de nos fiers juifs en Palestine se développe au point de refouler les habitants du pays sur une petite ou grande échelle, alors ces derniers ne céderont pas facilement leurs places… »




Je dois néanmoins apporter une précision, s'il est arrivé que des juifs aient procédé, dans un premier temps, à l'achat de terrains ou propriétés, la norme a rapidement été le vol des terres et la spoliation du peuple autochtone de leurs biens.   


C'est dire l'inculture de nos dirigeants.