jeudi 22 février 2018

Visitez Auschwitz…

Ne visitez plus les vieux camps d'extermination d'Auschwitz ou de Treblinka, visitez ceux d'aujourd'hui.
Gaza!



Mondialisation
02-22-2018
  
Le gouvernement de la colonie terroriste israélienne accuse les dirigeants politiques polonais de vouloir nier l'implication de la Pologne dans le génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. 

En effet, le 6 Février dernier, le président polonais Andrzej Duda a signé une loi condamnant à trois ans de prison, y compris les étrangers, par l'utilisation du terme « champs d'extermination polonais » en se référant aux camps nazis que les allemands ont érigé dans le pays.

À la fin de Janvier, avec les mots au vitriol auquel nous sommes habitués, le Premier ministre Netanyahu a déclaré qu'Israël « ne tolérera pas que la vérité soit déformée et l'histoire réécrite, ou la négation de l'Holocauste ». Une déclaration qui a eu le prompt soutien du principal État terroriste: États-Unis.

En résumé, toujours à la recherche du moindre mot mal compris sur la version officielle du passé, de nombreuses organisations juives internationales ont rejoint les positions du Premier ministre israélien, voyant la manœuvre du gouvernement polonais une tentative de nier la participation de certains citoyens polonais dans les crimes nazis. 
Mais pour le gouvernement polonais, le terme « champs d'extermination polonais » a donné l'impression erronée que la Pologne était responsable des crimes commis par l'Allemagne nazie lorsque le pays était occupé et les gens de l'époque ont été obligés et forcé à se plier aux décisions nazies sous peine d'exécution dans l'acte.

Ce que font-là Israël, Netanyahou, le sionisme une nouvelle fois, et les juifs pro-israéliens c'est se servir des crimes commis par les nazis, et la moindre occasion fait l'affaire, pour tenter de justifier l'injustifiable politique criminelle israélienne. Seuls les simples d'esprit peuvent encore aujourd'hui confondre, ou faire l'amalgame entre le génocide des juifs par les nazis et les crimes que commet le sionisme. On ne peut même pas, intellectuellement parlant, affirmer que le sionisme est la conséquence de la Shoah puisque né en 1897 et la Shoah s'est reproduite entre 1939/45. On pourrait même croire que la Shoah est la conséquence du sionisme. Rommel n'avait-il pas mission de se rendre en Palestine?
Trop de petites gens cherchent à rendre responsable des crimes nazis, d'autres personnalités et oublient que les KAPOS (surveillants des camps) étaient juifs…       

Il continue de nous surprendre a voir la rapidité avec laquelle les partisans de l'idéologie sioniste sautent sur le ring pour dénoncer chez les d'autres ce qu'ils pratiquent eux-mêmes (réécrire l'histoire sur la base de la Torah, la vielle littérature judaïque) avec autant de zèle criminel que les nazis. 
Et au lieu de se tourner sur ce débat stérile sur le passé, au lieu de s'informer autant sur les conditions de la survie dans ces camps concentration nazis, maintenant déserts, il serait plus approprié que les juifs a qui le sujet intéressé, se dirigent vers le camp d'extermination en pleine apogée  comme celui de La bande de Gaza, où les criminels israéliens s'emploient a fond pour multiplier les abus de tous types, et lentement mais sûrement, exterminer une population de 2.000.000 d'âmes qui agonise après dix ans de blocus.

Irrités, sans doute, de voir cette satanée population Palestine résister, tant bien que mal, sa vie en cage, les bombardements réguliers et les innombrables privations, la colonie terroriste israélienne a durci encore (si c'est possible) ces dernières semaines, les conditions de survie de ces deux millions de personnes en les privant absolument tout, ce qui oblige les centres de santé et les hôpitaux à fermer, y compris ses services d'urgence, en raison du manque de carburant pour alimenter ses générateurs électriques. 
Les patients agonisent sans pouvoir recevoir d'aide. Et tout cela au milieu de l'indifférence générale et du silence assourdissant, parce que tout le monde connaît cette situation. 
Après cela, comment s'étonner que de plus en plus de citoyens à travers le monde ne croit pas en la justice tant vantée par nos « États de droit » qui se  disent exemplaires, et rejettent pourtant les harangues politiques.

Les dirigeants de nos Etats, d'un pseudo droit, sont le comburant de ces criminels autant par leur caution que par leur propre criminalité. 
"Notre génération n'aura pas tant déploré les crimes des pervers, que le silence choquant des aimables"
Martin L. King
Comme c'est bien dit, mais lui c'était un homme de bien par un de ces escrocs que nous avons élus…

Donc, il vaut mieux ne pas perdre son temps dans les scénarios délabrés - quoique soignés - des anciens camps nazis.  Visitez Gaza mieux en "live". 
  • Au moment des instantanés et des selfies, vous pourrez voir et toucher une réalité niée par les responsables israéliens et envoyer vos captures à leurs proches par le biais de vos téléphones portable avec un "smiley":
  • Vous pourrez dire " J'y étais! "
  • Vous dînerez à la lueur des chandelles, car il n'y a pas d'électricité. 
  • Et pour apprécier toute sa saveur, ils rôtiront vos hamburgers dans un brasero. 
  • Vous serez fascinés par les plages où se déversent les eaux usées non traitées des colonies.
  • Vous pouvez parcourir la bande en charrette, car il n'y a pas de carburant pour les voitures. 
  • Vous pourrez même être là (peut-être) pour assister au premier rang à l'un des grands feux d'artifice que l'armée coloniale israélienne organise régulièrement, de jour et de nuit. 
  • Et cerise sur le gâteau, peut-être vous serez forcé de prolonger le séjour avant de retourner au travail parce que les ordres de l'armée les empêcheront de quitter l'enclave pour une durée indéterminée. 
  • C'est vrai que c'est plus excitant! 
  • A condition de ne pas tomber malade, évidemment, parce que les centres de santé ont dû se fermer les uns après les autres. 
  • Mais bon, vous aurez des souvenirs uniques, plus que réels ...!

Hmmm, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit, hein? Je ne dis pas que Auschwitz = Gaza ... mais est-il nécessaire d'attendre que Gaza = Auschwitz pour dire qu'il est l'heure, que le moment est venu d'agir et exiger l'arrêt immédiat de l’agression coloniale odieuse parrainé par cette idéologie abjecte qu'est le sionisme.

Daniel Vanhove, observateur civil, es l'auteur de:
- Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes (Ed. M. Pietteur, 2005)
- La Démocratie du Mensonge (Ed. M. Pietteur, 2008).