lundi 16 janvier 2012

AAA



Palestine une Nation en trop !



Ce lundi 16 janvier 2012 M François Copé (ara du sionisme au sein du Nouvel Ordre Mondial), invité d'honneur  d'une des émission de la matinée sur Radio Monte-Carlo déclarait en substance : "qu'il fallait s'adapter au changement de la société". M François Copé prenant les Ordres chez M Alain Minc, qui lui même les donne à M Nicolas Sarkozy. La France est aux main de gens qui ne nous veulent pas du bien.

Changement de société qui ne profite qu'a la finance mondiale, aux multinationales, aux milliardaires et aux plus riches ou salauds d'entre nous, aux larbins que nous élisons.
Cet homme, qu'il soit sioniste c'est son droit, qu'il nous trompe, nous manipule, nous mène sur un faux "chemin", lui et tous ceux qui, larbins du N.O.M., nous expriment tel des citrons en s'alimentant de notre sève, n'est pas acceptable.

Comment les États on pu se laisser mener à "l'abattoir" en permettant à des agences, non seulement privés mais surtout mal intentionnés de les juger ? Agences exclusivement motivés par les gains qu'ils peuvent réaliser, ou faire réaliser à leurs "partenaires". Comment est-il possible que les États aient eu recours au crédit privé ? Comment les responsables  Nationaux on cru pouvoir financer leur politique par le crédit ?  En France c'est un Ministre des finances pro israélien D.S.K. qui a mis la France sur ces rails. Aujourd'hui, j'en suis sur, élire un homme favorable au sionisme c'est un homme qui n'œuvre pas pour le pays dont ils est un élu, mais pour le sionisme au sein du Nouvel Ordre Mondial.  Cela n'est pas arrivé d'un coup, cela fait plus de vingt années que l'appauvrissement des populations occidentales à grande échelle à commencée. Comment nos dirigeants on pu faire preuve d'autant de prévarication ? S'il n'y avait derrière eux une volonté bien plus visionnaire que ces êtres cupides qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.     

Mon discours est brutal, et l'on entend des déclaration de soi-disant gens avisés qui avec un discours d'expert, alors qu'il ne font que répéter, comme le ferait un perroquet, l'enseignement dispensé par une idéologie qui vit parce que d'autres meurent...

Dites-le, mais avec « modération ». Le discours laudatif  par lequel des esprits mineurs voudraient voir leurs actions louées. Pour ne pas se trouver  en face  d’autistes, faisant la démonstration éclatante de la stupidité humaine.
Nous vivons assurément une époque de truanderie.  Cette truanderie n’est pas comme au XVIIe siècle maraudant quelques, pièces permettant a un honnête commerçant d’améliorer tant soit  peu son ordinaire et comme disait le proverbe « mettre un peu de beurre dans ses épinards » mais en rendant les populations à la conditions d'esclave, qu'elles n'auraient jamais du quitter, si la révolution n'avait pas su les en dissuader.  La bible dit heureux les pauvres d'esprit... Cependant, pouvons-nous continuer a faire semblant de rien voir ?

Nous avons fait la révolution pour que les privilèges ne soient plus attachés à la naissance, à la caste, à la communauté, mais au mérité. Nous avons fait la révolution pour que l'aristocratie n'aie que les privilèges qu'elle mérite, malheureusement, nous n'avons fait que  remplacer cette aristocratie par la classe politique. Si la classe politique se distingue principalement par leur corruption, leur déférence au N.O.M. est ressentie par le populations comme une trahison.

Non. Aujourd’hui la truanderie  se manifeste et se développe beaucoup plus sournoisement, avec perfidie nous sommes des gens raffinés que diable, et ne concerne pas seulement la bourse du manant vendeur d’étoffe à bas prix, mais des institutions ayant  -comme l’on disait au  XVIIe siècle   -pignon sur rue.  C'est-à-dire : toutes ces entreprises dont il est -au XXIe siècle- pratiquement impossible de se passer. Que ferions-nous sans notre Conseil de sécurité, FMI, OMS, ONU [...]. Cependant cela n’est pas ni très grave ni très important, lorsque par votre perspicacité vous avez réussi à délimiter le périmètre (π x d) ou (h+lx2) du terrain miné dans lequel ces séraphins voudraient voir nous couper les ailes.  Vous pouvez toujours  avec difficultés, je vous l’accorde, vous octroyer un quelconque recours.  La difficulté dans laquelle, ils vous plongent, n’est  pas anodine.  Un proverbe espagnol dit : « a rio revuelto ganancia de pescadores »  c'est-à-dire : « quand la rivière est en guerre, les pêcheurs en sont gagnants ». En clair : «  pendant que vous êtes empêtré dans vos difficultés, vous permettez à ces "pécheurs" de se goinfrer ».  Autre technique raffinée  consiste à dénoncer les conflits ça et là, détournant notre attention de leurs doigts sanguinolents.  Époque de truanderie à la quelle il est conseillé de ne pas s’y inscrire en mouton de Panurge.  Où alors il faut accepter de perdre nos belles plumes au profit de gens qui détiennent leur pouvoir à l'aune du mensonge et de la fourberie. 
En effet :
•    L’intelligence permet la coexistence pacifique entre les êtres humains. 
•    La ruse ou la fourberie permettent, tant l’un comme l’autre, d’abuser quelqu’un qui vous fait confiance. Abuser quelqu’un qui vous fait confiance est, je le crois, le pire crime qu’un être humain puisse commettre et qui l’élève au rang d’animal.  Et la gentillesse ou l’obligeance qu’il vous témoigne,  ne sert qu’à tenter d’endormir votre défiance.

C’est ainsi que au moindre acte de la vie courante il vous est demandé d’être « modéré ». La modération dans les propos mais  aussi dans l’indignation que vous inspire la découverte que l’on vous a pris pour un oiseau à plumes.
L’intelligence, disais-je permet la coexistence  simultanée, pacifique : état de paix, d’apparente conciliation entre les puissances aux régimes politique ou aux intérêts économiques opposées. Ça, c’est l’intelligence.  Soumettre quelqu’un par la force, par la violence ou la ruse ou encore par la manipulation exercée, est à la porte du premier voyou venu, c’est ce que font tous les animaux. Ces animaux là sont plus nobles  que l'intelligentsia qui veut nous rendre à la condition d'esclave.

En effet tel est la règle du jeu et les dominants ne demandent pas que l’on soit aimable, ni modérée avec eux. Il y a entre eux et nous cette classe cupide au possible que l'on nomme classe politique.  L’animal serait plus loyal que l’homme ? Sans l’ombre d’une hésitation je dis « OUI ». Surtout pour ceux qui en plus se vantent de leur intelligence en la confondant  avec la fourberie, la perfidie ou la déloyauté.  Néanmoins avouons et admirons la conscience professionnelle de ces charognards, regrettons quelle n'eut tout simplement un « état de conscience suffisant» qui leur aurait permis de faire face à leurs engagements au lieu de nous trahir au profit de chiens dominants.

Se rendre maître d’une meute n’importe quel chien dominant sait le faire a partir du moment où il a su le mémoriser.

Le leitmotiv de notre époque est « MODÉRATION » nous avons le droit de dire ce que nous pensons mais avec « MODÉRATION ». Naturellement cette modération ne concerne, du moins pour nos élites, que l’expression orale ou écrite. Car en ce qui concerne l’action des « va-t-en guerre », que  nous avons élus, sont dans l’extrémisme le plus aigu, le plus acérée, avec des centaines de milliers de morts à la clé.  De la case « pertes & profits »  ne connaissent  que PROFIT et laissent les PERTES en provision. 
Cet ainsi que les USA, l’Europe expliquent avec MODÉRATION l’impérieuse nécessité de lutter contre le terrorisme au motifs qu’ils ont eux même provoqués  pour concrètement, agir avec  la sauvagerie la plus violente. Ou pire encore le permettre par veulerie, par traîtrise ou pire encore par intérêt.  Intérêt personnel, je crois que c’est une évidence ! Comment comprendre alors l’Europe qui n’a, par son incapacité à être dominant,  aucun intérêt, ou capacité d'agir, au Proche-Orient et qui soutient aveuglement des gouvernements dont la sauvagerie est comparable à celle du nazisme. Il y a même des sionistes qui dans le Web sont fiers d’être sionistes et veulent mourir pour le sable d’Israël.  J’aimerais répondre à cette personne que je crois sincère, que : « les SS étaient aussi fiers d’être nazis ». 

Le soutien inconditionnel de l’Europe au Nouvel Ordre Mondial est incompréhensible. Soutient à mille lieues de ce que voulaient les pères de l'Europe.  Pour ceux qui ne se cantonnent pas à leur petite personne savent, que c’est la politique occidentale qui favorise la radicalisation de la société et qui est le comburant du terrorisme y compris du terrorisme dit islamiste, et qui par le soutien inconditionnel du N.O.M. déstabilise les sociétés dans des guerres économiques au coût faramineux, qui se réalisent au détriment des peuples. 

Nos élites sont perfides elles acceptent dans un premier temps les arguments démasquant leurs méfaits  et dans un second temps les détournent en prétendant  que vous agissez comme eux c'est-à-dire : par des mensonges éhontés. Tel qu’il est arrivé, par exemple, pour les attentats du WTC, où une bande soi-disant de jeunes malins, mais il précisent sans diplômes, on se demande pourquoi, auraient tout inventé, tout crée. Or ces attentats furent contestés dès le lendemain, par des journalistes, des techniciens, des ingénieurs et  des pilotes chevronnées. 
Pour ces êtres perfides agissant au nom d’une idéologie il leur suffit d’avoir les médias dans la manche pour être le roi du monde, Bokassa Ier était aussi roi. 
Je crois que nos dirigeant devraient écouter un peu plus  les saltimbanques que son les chanteurs comme Brel ou Brassent et « Les Singes de mon quartier » ou « le Roi des cons » ils y visualiseraient  leur vie en diaporama. 

Cependant, tant que les populations n'auront pas compris que nos dirigeants obéissent eux-mêmes  à des intérêts particuliers comme celui du Nouvel Ordre Mondial, il y a encore de beaux jours pour eux...
Leur but est aussi simple que celui d'asservir les populations mondiales, la France vient de perdre son triple A et contrairement  aux premières déclarations "d'économistes" les population vont, belle et bien, en subir les conséquences.  Conséquences uniquement favorables à une minorité qui se donne les moyens de nous asservir grâce à la cupidité de nos dirigeants.

M François Copé ce matin sur RMC, nous préparait, déjà, psychologiquement à l'acceptation de leurs turpitudes et prévarications. Nous allons constater dans les prochain jours qu'après avoir modéré  les conséquences de la perte du AAA, les adeptes de l'esclavagisation des populations, vont, comme vient de le faire Copé, nous culpabiliser pour notre manque de volonté a accepter l'adaptation de la société. Adaptation nécessaire à l’enrichissement des tenants du Nouvel Ordre Mondial. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire